WiseList #84: le Top20 des actualités musicales en playlist

  Cette playlist se met à jour tous les mois, vous pouvez vous y abonner sur toutes les plateformes (Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud, Napster, Qobuz, Apple Music, …)

ELECTRONICA/CHILL-OUT >>> INDIE ROCK >>> HOUSE-TECHNO

ELECTRONICA/ CHILL-OUT

Thom Yorke Not The News (Wellingborough)
Parce que son concert restera le meilleur de l’année, retour sur ce titre du dernier album et son mini-film musical sur Netflix. (voir : Thom Yorke en danse et lumières)
Sonny Desert Days (Copenhagen)
Même après la sortie récemment de son 2e EP de dream house assez banale, Desert Days restera le meilleur titre du danois.
Against All Logic (A.A.L.)Cityfade  (New-York)
Cet acronyme n’est autre qu’un deuxième avatar pour le grand Nicolas Jaar qui a sorti l’année dernière une merveilleuse compilation de ses travaux house de 2012 à 2017. On y retrouve en effet les enregistrements de la ville, ses samples de soul et de funk, son utilisation de la double cymbale hi-hat, …bref c’est bien lui.
Pléthore – Late (Paris)
Le collectif architecte du son tire son nom d’un nombre incalculable d’idées. Pléthore mélange tous les genres, son chanteur-batteur Louis Faloci joue avec malin plaisir sur les rythmiques, créant une géométrie surprenante, et accouche d’une musique d’un nouvel espace-temps, plurielle. On adore et on ira les voir le 29/11 au New Morning. En attendant, écoutez leur EP L dans tout son éclectisme.
Lana Del ReySeason of the witch (New-York)
Parce que ce titre est une création de Donovan en 1967 à la base, et qu’on voulait le dire. Lana, elle, passera le 23/02 à l’AccorHotels Arena pour les fans.

INDIE ROCK 

Levitation Room – Mr Polydactyl Cat. (Los Angeles)
Headspace est l’album 2019 qui t’envoie direct à la frippe chercher chemise à fleur et pantalon patte def’ pour une soirée fumoir psychée. C’est l’histoire d’un chat à 6 orteils et ca trippe fort.

Sarasara et Peter DohertyTinkertoy (Fourmies/Hexham)
J’y connais pas grand chose à Pete, mais j’ai l’impression qu’il a mûri non? Le chanteur des Libertines nous offre ici un duo aussi grinçant et sexy que The Kills. Un morceau étonnamment simpliste mais d’une efficacité redoutable qui permet de découvrir la compositrice française.

Panaviscope Kiss Yourself to Death (Genève) 
Tous ces gars modernes ne sont qu’un seul et même Alex. Un premier EP de 4 titres tourne déjà en boucle sur 2 radios suisses: on aime le rappel de MGMT dans ses morceaux pop, la rythmique saccadée comme happée, prenant par surprise l’auditeur. On espère qu’il briefera quand même quelques musiciens pour un live aussi charnu que ses créations. Artiste à suivre !
TemplesHot Mention (Kettering) 
Vous l’avez sûrement déjà entendu, c’est le single du dernier album du trio british, d’une esthétique plus travaillée et plus riche que les deux précédents opus, toujours sur la même recette néo-psychédélique mignonnette. Ils seront le 20/11 au Trabendo.
Egyptian BlueCollateral (Colchester)
Pour le balance, on tapera dans le dur avec un « post-punk de confrontation avec nuances mélodiques » selon leurs dire. Le quatuor est en pleine tournée UK après la sortie de leur premier EP de 4 titres chez Yala! Records. La petite histoire de ce morceau ? Andy Buss a écrit ce morceau, après qu’il ait visité un ami. Celui-ci était tombé amoureux d’une rencontre en ligne, mais compte tenu de son anxiété sociale, réalisait qu’il ne pourrait jamais la rencontrer pour de vrai. « Ca m’a fendu le coeur » a affirmé le front-man.

The HuWolf Totem (Oulan-Bator)
La perle exotique du mois, ce sont ces chevelus de Mongolie qui nous l’offrent. Rien que le clip de Wolf Totem est un bijou : dans un décor médiéval chinois, The Hu ont troqué les chevaux contre de grosses cylindrées. La horde fusionne les chants traditionnels glutureux au genre heavy métal, le tout sur des instruments super customisés ! Ils seront le 23/02 au Trianon pour une soirée bien folklo.

We Hate You Please DieMinimal Function (Rouen) 
Parité sauvage (2 filles 2 garçons) pour ce jeune quatuor fougueux qui fonce droit devant , bride abattue, à crier jusqu’à l’étranglement comme sur Melancholic Rain. A l’image de leur nom, aucune langue de bois ! Leur premier album compte 10 titres. Violent et libérateur. C’est bien d’oser. 

HOUSE/TECHNO

Vince Clarke remixe Fujiya & Miyagi Fear of Missing Out (London/Brighton)
F&M : amour forever. Si en plus, un titre du dernier album Flashback est remixé par l’ancien homme à la mèche Vincent John Martin, membre fondateur de Depeche Mode, qui a eu un grand rôle dans l’émergence de la synth-pop…on ne peut qu’avoir les épaules qui se bougent en rythme. 

FKClub Volta (Marseille) 
Mais pourquoi le nouvel album d’electro new-wave Brutalism n’est-il donc pas sur Spotify ? A défaut, vous pourrez le découvrir sur Bandcamp en écoute intégrale : taillé pour manger l’asphalte, de préférence sous éclairage nocturne. On attend également un live svp, parce qu’un DJ set au Petit Bain, ca ne suffit pas…

Lady TronPaco! (Liverpool) 
Après 7 années d’absence le quatuor délivre un album éponyme: Ladytron fait du Ladytron. L’occasion de se faire un plaisir revival avec Paco! de 2001, qui rappelait l’insolence d’Elli Medeiros.
Red Axes remixe Polo & Pan Gengis (Tel Aviv/Paris) 
Faire appel au duo israelien pour remixer un de ses morceaux, c’est s’assurer le succès. Red Axes a encore tranché, et sublimé l’électro tropicale made in Paris en chill psychédélique pour danser au petit jour.
Arnaud Rebotini Curiosa (Paris)
Le compositeur techno césarisé pour la B.O de 120 battements par minutes croule depuis sous les comandes de soundtrack. Voici la bande du film Curiosa, film de Lou Jeunet, qui raconte l’érotisme à travers la photographie et la littérature, une histoire inspirée par la vie de Marie de Régnier (1875-1963).

Gesaffelstein Dance X (Lyon) 
Sans aucune transition, aussi violent et noir que son nouvel album Novo Sonic System, Gesa comme on l’aime nous est revenu en plein face. Ecoute intégrale et chronique album ici : On croyait l’avoir perdu à jamais, Gesaffelstein est de retour. 
FCKN PSYCHO Pressure (Charleroi) 
Descente dans la moiteur d’une cave belge: l’EP de techno sourde Therapy Club se joue avec stromboscope et corps en sueur.

DOUX BONUS

Kepa Lektinen – Helsinki in November (Helsinki) 
Le compositeur et pianiste finlandais fait pleurer son theremin comme des lamentations vocales, celui-ci prenant la place d’un violon dans son nouvel album Helsinki in November. C’est beau, c’est triste et mélancolique à souhait. 

P.S: N’hésite pas à toi aussi nous envoyer des suggestions de tes coups de coeur !
Julie Lesage –  

[Image en une : Robert Doisneau et Maurice Baquet : une longue histoire d’amitié entre l’acteur-violoncelliste et le photographe aux 450 000 clichés.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X