WiseList #81 : la playlist Top20 des actualités musicales

CHILL >>> INDIE ROCK >>> DISCO-HOUSE
.
ette playlist se met à jour tous les mois, vous pouvez vous y abonner sur toutes les plateformes

(Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud, Napster, Qobuz, Apple Music, …)

CHILL

IRAH Polluted Hearts (Copenhagen)
On commence magnifiquement avec un titre qui vous rappellera les belles balades mélancoliques d’Agnes Obel. Le trio danois a sorti son album Diamond Grid chez Tambourhinoceros.
C Duncan remixe Cloud Castle LakeTwins (Glasgow/Dublin)
Avec une voix plus haute que Somerville, Daniel Alvarez de Toldeo exprime la manière narcissique et parano avec laquelle les gens se présentent en ligne. C Duncan la remodèle et en fabrique un morceau portant la classe instrumentale qu’une BO de James Bond.
MondkopfLa Dame en Bleu (Toulouse)
Retour en 2009, galaxie lointaine, pour vérifier que vous ne vous soyez pas endormis. Sinon Mondkopf vient de sortir l’EP Time We Left This World Today.
Drinker – California (Los Angeles)
Ce titre a été écrit par Aaron Mendelsohn lorsqu’il arriva à Los Angeles pour rejoindre le producteur Ariel Loh et fomer le duo Drinker. Il représente le rêve Californien et sa réalité : « La façon dont les gens tentent de gravir les échelons, sans aucune honte dans leurs méthodes, m’a fait me demander si je pouvais continuer à grimper avec tact … » Pas étonnant.
Brand Brauer Frick – Masse (Berlin)
Extrait du 5e album du formidable trio allemand Echo déménagé chez Because Music. Le concept de la techno acoustique prend de plus en plus d’ampleur.

INDIE ROCK 

L’EpéeDreams (Perpignan/Paris/Berlin)
Emmanuelle Seignier, The Liminanas, Anton Newcombe, on reprend les mêmes et on recommence, en français sous le nom L’Epée, cette fois-ci en vrai groupe et non collaboration. Elle devient vraiment prolifique cette troupe amoureuse de la petroleuse année 60. Et tant mieux, l’album Diabolique sortira le 06/09.
Warm DragCave Crawl (Los Angeles)
Dans la même veine, on a découvert ce duo au festival This is not a love song : Vashti Windish chantait plus sexy que Siouxsie pendant Paul Quattrone, batteur pour !!! et Oh Sees, s’occupait de l’électronique. 
BollardOn & On (Melbourne)
Les australiens nous replongent dans le post-punk des années 90 avec leur nouvel EP Beware the atto fox.
Les Lignes DroitesRêve Avéré (Paris)
Dans leur EP Heusden Zolder, ancienne ville minière belge, Les Lignes Droites reprennent le flambeau électrique d’une révolte contre l’assujettissement des humains à l’objectivation positiviste pour restaurer, le temps poétique et relatif de la subjectivité.
Samba de la MuerteFast (Caen)
A Life with Large Opening est tiré du concept architectural de Fujimoto, pour qui chaque mur est une fenêtre, et l’espace appelle communication, empathie et solidarité. Ca sort le 10/09.
LIFECat’s Eyes (?)
Merci à Topper de nous avoir fait danser sur cette petite merveille disco funk de 1973. 😘
Uniquement sur YouTube et Soundcloud.
Prettiest Eyes Don’t Call (Los Angeles)
Il est dit que le trio post-industriel est électrique en live. Ca tombe bien il sera au Binic Folk Blues festival pour présenter son Volume 3.
Prins Thomas remixe Phillip LauerESC (Oslo/Berlin)
On enchainera avec une transition New Wave clubbing trouvée dans le Borndom remixes de Lauer chez Permanent Vacation. Titre original en featuring avec Jasnau.

DISCO-HOUSE

Badknife Vision Appears (Paris)
La nouvelle Goldfrapp ? Perdu, trop barbu. Badknife est le nouveau projet solo du producteur Guillaume Ravenel (The Access). Il invite ici en featuring l’américaine Sarah Rebecca, habituée des collabs chez HMS, pour une italo-disco irrésistible de sensualité, parue dans la compile Unpopular Music. [la bise Sweedy]
ZimmerMayans (Paris)
Premier extrait d’un album à paraître en septembre chez Roche Musique, Mayans dévoile une atmosphère plus sombre qu’à l’habitude, limite mystique, doublée d’un clip aux reliefs de synthèse magnétiques. Hâte d’écouter la suite ! Il sera au NF-34 le 05/07 !
Strapontin French Meat (Bruxelles)
Disco sombre et pensées queer.  C’est ainsi que se présente le plasticien français Patrick Belmont. Nous dirons qu’il est plutôt doué à nous faire plier les genoux avec sa techno lente mi tribale mi torride. Au chant : Josell.
Frits Wentink remixe Holly Walker This is not the end (Amsterdam/London)
Steve Mensink est la nouvelle pépite de la house hollandaise. Répondant à son inspiration soul, il s’évertue à donner à ses compos un rendu vinyle à l’aide d’une armada de synthés flous et boites à rythme capitonnées.
Purple Disco Machine remixe Foals In Degrees (Dresden Beach/Oxford)
Qui aurait cru que l’on pourrait enfermer Foals dans le night club de la croisière s’amuse ? Chapeau, c’était pas évident.
Fabrizio Mammarella remixe SunmantraWhen You Bite My Lips (Italie/Jakarta)
Mammarella ajoute une ligne acide au trio de psych-rock indonésien, il en résulte un track à la fois vintage et magique.
Ricardo TobarThe Structures of Summer are Within Us (Chili)
Un titre parfait pour clôturer un set sur la plage, quand le public est trop crevé pour faire autre chose que se balancer d’un pied sur l’autre.

DOUX BONUS

Daniel NorgrenThe Flow (Borås)
On finira sur une berceuse, pour vous border. Pour son album Wooh Dang, le suédois a tiré son inspiration d’une ancienne fabrique de textile dans les bois. Une immense maison au parquet craquant, décorée de portraits peints effrayants, et trônant au milieu un vieux piano allemand noir. Bonne nuit.

 

P.S: N’hésite pas à toi aussi nous envoyer des suggestions de tes coups de coeur !
Julie Lesage

[Image en Une : Campagne WWF : 70% du plastique sur Terre finit à la mer]

X