WiseList #59 – Actus musicales

.

[Image du jour : photo en Syrie ©reporter AFP Joseph Eid]

Playlist en écoute sur toutes vos plateformes ci-dessous
(Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud)

CLASSIQUE
Décollage intense pour amateurs de grande musique, Murcof & Vanessa Wagner réinterprète Metamorphosis 4 composé originellement par Philip Glass en une course effrénée au suspense haletant.

POP/ ELECTRO-POP
Le piano toujours présent, nous glissons vers la pop en commençant par le dernier EP de C Duncan, propre à laisser rêver son auditoire comme à son habitude, et même KDA. Pour un autre voyage, sortira le 6 octobre le premier EP des frangins Djakarta, enfin rien à voir avec l’Indonésie puisqu’ils sont franco-australiens, domiciliés à Paris, mais vous admettrez que la production soignée de Rising Tide offre de beaux paysages.

On monte 4 crans dans la mélancolie pour y trouver Fyfe avec le magnifique Fault Lines hymne classique à notre mortalité, haché d’une seule note électronique récurrente qui permet de ne pas tomber dans le mélo de trop. En conséquence, vous prendrez bien un peu de légèreté nuageuse avec Lusine, histoire de s’égayer à nouveau et passer à la session…

…ROCK,
via une déviation disco, opérée synthétiquement par Dave Depper depuis Portland. Autre morceau: Disco Coco, est extrait de l’un des meilleurs disques de l’année, sans parler de leur show enflammé, celui du duo DBFC (Dombrance + David Shaw), ne les manquez surtout pas à Rock en Seine, vous allez adorer.

L’année dernière, le Mama Event présentait le chanteur folk franco-canadien Aliocha, petit frère timide du récemment césarisé Niels Schneider (Cannes 2017). Il a depuis fait un brin de chemin et vient de sortir son premier album, l’occasion d’écouter son titre le plus rock Sorry Eyes. L’espiègle Raymonde Howard sort de son côté son 3e album S.W.E.A.T, une oeuvre à la fois brute et délicate, comptant 11 mini-track de 1 à 2 minutes.

Avec le dernier titre  d’Il Est Vilaine, Rocket Fire, on réalise que le duo navigue entre l’électro et le rock, au gré de l’éclate hasardeuse, sans carte prédéfinie, ce qui les rend encore plus fun. Sinon très prochainement sortira notre interview de BRNS, belges assez occupés entre la sortie de leur EP en juin et leur album en automne, on vous place leur titre Pious Platitudes et son clip archi dégueu en teaser.

On vous l’a déjà dit mais les princes du rock psychédéliques The Black Angels ont sorti une merveille d’album nommée Death Song, ils passeront le jouer le 29/09. Egalement de retour, Royal Blood explosera le Zénith à la dynamite old school le 09/11. « Chemistry, lost in the toilet », cette phrase a résonné longtemps dans ma tête après un concert foufoupunk à Mains D’oeuvres, on la retrouve dans le nouvel album du Prince Harry, attention c’est débile et contagieux.

HOUSE
Night Drive (à La Java le 27/07) et son premier album éponyme portent très bien leur nom: la synth-wave du duo d’Austin balade une émotion abstraite dans des paysages de science-fiction, parfait pour l’autoroute. Jusqu’à traverser la Méditerranée rencontrer la jeunesse d’Alger, comme un retour aux origines à travers le clip des marseillais The Blaze pour leur second titre house minimale Territory (de l’album du même nom).

Elle était déjà dans la compile des 10 ans d’Ed Banger, elle revient cette année dans Ed Rec 100 comme l’une des pistes qui a marqué le label français,  la salade 8-bit de Feadz a pris quelques rides. Le DJ est d’ailleurs de tous les anniversaires cette année (20 ans Katapult, 3 ans Rinse France, …) ! Après le remix de Sofi Tukker (voir WiseList #58), Moon Boots sort une délicatesse aquatique qui annonce un album très abouti pour cet été.

Double nouveauté chez Plaisir de France, qui ont judicieusement édité un album instrumental en à-côté de leur album collaboratif avec la chanteuse Barbara Carlotti, et c’est pour le mieux, vous n’avez qu’à comparer les deux versions d’Herbes mauves pour exemple…Enfin pour finir fluide et deep, on vous cale la dernière collab entre Robot Koch et Julien Marchal.

Choisis ta plateforme et bonne écoute!
(en raison du caractère émergent de chaque morceau, certains titres ne sont pas encore disponibles sur toutes les plateformes)