WiseList #55 – Actus musicales

.
.
[Image : l’immortalisation des Teds, ces « premiers existentialistes du marché de masse », par Chris Steele-Perkins est republiée dans un magnifique ouvrage par Dewi Lewis]

Playlist à écouter ci-dessous

AMBIENT
On commence la playlist du mois avec l’entrée de l’album Instrumetalepathy. une première piste lourde de sens puisqu’elle représente le réveil sous analgésiques du DJ The Gaslamp Killer après un terrible accident de scooter, vous y entendrez sa mère dire « I love you », première phrase entendue sur son lit d’hôpital. On profite de cette entrée abstract hip-hop pour se remémorer l’apogée de la trip-hop lorsque The Money Penny Projet samplait la musique du film Psychose. Applause est mort, mais la voix suave de Nicolas Ly continuera de nous bercer dans son projet solo: voici Wars, premier extrait de son album Illhumanity à paraître courant 2017. Ca sonne français mais c’est en fait suédois: Barbelle est le nouveau projet trippant de Claes Bkörklund, également producteur d’Iamamiwhoami.

ROCK
Asaf Avidan s’offre le palais Garnier pour un concert acoustique le 17/03, on qualifiera les détenteurs de billets de sacrés veinards parce que ca va être magnifique sous la coupole de Marc Chagall. Le sauvage Hanni El Khatib nous revient avec un 3e album fond de garage dont est extrait This I Know. « Who gives you power, huh ? » Parmi la déferlante des chansons anti-trump, Arcade Fire s’associe à Mavis Staples pour rappeler  qu' »il est important que nous soyons proches et prenions soins des autres » avec le titre I give you power, dont les revenus iront à l’Union américaine pour les libertés civiles. Dans la veine Hot Chip, Metronomy et Cold War Kids, Methyl Ethel est la nouvelle révélation pop-rock,  ils seront d’ailleurs invités en première partie du concert de Pond le 30/05, ce qui assiéra leur jeune réputation, on vous en met double dose pour mieux les connaître. On arrête le sérieux sur les 2 morceaux suivants: Salauds de Pauvres de Mustang, les clermontois qui célèbrent le vieux rock’n roll 60s avec des paroles contemporaines (petite pensée à Joss); et Sisi nouveau morceau de ces tarés de Faire, mixant généralement la verbale Elmer Foot Beat avec l’attitude punk sur un fond de techno-rave. Préparez-vous à leur fougue sans nom sur les scènes des festival MoFo et We Love Green…Petite parenthèse ici en se remémorant le titre du one man band Fredovitch qui officiait à la Mécanique Ondulatoire il y a quelques années, ce titre nous avait fait quelques soirées mémorables (uniquement disponible sur Soundcloud). Cette belle session rock se terminera avec TRAAMS qui jouent chez nous le 22/03 puis Tristesse Contemporaine qui présenteront leur 3e album le 06/04.

ELECTRO-HOUSE
Vitalic nous jouera Voyager le 23/03, le nouvel album cosmique contient de nombreuses collaborations dont celle-ci avec Mark Kerr (Discodeine, Bot’Ox, Maestro…). Clara Moto vient de sortir un nouvel EP avec Mimu, une délicieuse house minimale qui annonce le printemps, elle jouera pour les 10 ans de son label Infiné le 17/03. La grande prêtresse de l’electro-pop la plus sexy est en pleine forme, Goldfrapp surpasse l’hyper sensibilité de son  précédent opus pour refabriquer des mégatubes dansants dont elle connait bien la recette. Une seule question: à quand le concert ? De son côté, l’islandaise Emiliana Torrini a confié ses morceaux aux deux belges de l’orchestre The Colorist qui ont sublimé ses créations et conquis le Bataclan. Sur les rework: Me & Her offre un coup de boost  à Dark Noise de Jan Blomqvist, pile ce qu’il lui fallait. Et encore plus puissant est l’excellent remix de Roe Deers et son inimitable Sad drummer par Bird Of Paradise. On se quitte avec un peu plus de légèreté dans les Belles Tennis de Wilfried* et sa bonne étoile, ca vous donnera peut-être envie d’une marche à pied en ce beau dimanche…

Bonne écoute!