Son Lux dédicace un morceau improvisé jazzy pour Woodkid qui n’aime pas le jazz

This Moment is Changing Everything, et c’est comme si ces paroles portaient tout leur sens. Il y a un avant et un après tout concert de Son Lux. Parce que cette voix à la fois fragile et ultra puissante de Ryan Lott, bien plus magnifique sans les voix féminines du studio, parce que les silences, aussi importants que les roulements crescendo de la batterie de l’incroyable Ian Chang, au risque de perturber le public qui ne sait plus quand applaudir, parce que les solos improvisés de Rafiq Bhatia, complètement dans son monde.