video

DOCU : retour sur la création d’Around The Fur des Deftones

.

Le magazine Revolver a commencé sa série de mini-documentaires de 7 minutes intitulée Game changers par un premier retour sur l’album Around The Fur de Deftones.

Après le succès d’Adrenaline, le groupe a l’opportunité de sortir son deuxième opus chez une major, cet album symbolisera un tournant créatif décisif dans l’histoire de Deftones. C’est d’ailleurs l’album préféré du chanteur.

Chino Moreno se remémore l’époque de la composition de cet album mythique, où il était probablement à la fois le plus heureux mais aussi le plus furieux qu’il ait pu être de toute sa vie. Le nu métal débarquait sur les ondes, Deftones cherchait alors à produire un son original, qui ne s’apparente ni à Panthera, ni au garage, qui soit sensuel et pourtant très lourd.

Leur guitariste Stephen Carpenter revient sur les relations d’amitié entre les membres du groupe à cette époque, leur état d’esprit, ce qu’ils faisaient de leurs journées. Qui aurait cru que le titre My Own Summer avait été composé en totale improvisation de dernière minute en studio après deux tafs de bang?

Chino se souvient également de la furie contagieuse qui se propageait dans la fosse dès que le morceau Headup était joué. Replongeons ensemble en 1997.

Julie Lesage

Solomun full show en video

.

Retour vers ce gig dantesque lors de la Peocock Society de cet été. Pour sa première fois à l’affiche du festival électronique Peacock organisé par la team We Love, Solomun a enchaîné techno, house et deep house avant la clôture d’un hangar bois de Vincennes.

Né en Bosnie-Herzégovine, c’est à Hambourg que Solomun grandit et commence à digger et passer des vinyles dans les maisons de jeunes. Après un court passage par le cinéma, il se tourne vers la musique électronique et décide d’en faire sa route. Il trafique des morceaux sur un vieil ordinateur, et en 2005 fonde le label Diynamic qui aujourd’hui jouit d’une certaine notoriété.

Solomun mélange soul, R&B, funk et hip hop pour créer une house « aux lignes de basse deep et ultra funky, aux mélodies euphoriques et aux voix chargées d’émotion ». Une manière pour le DJ et producteur de donner un bon coup de modernité à la musique house. ©Arte