Playlist

WISELIST #75 – TOP20 DES ACTUS MUSICALES

.
.

Cette playlist se met à jour tous les mois, disponible sur toutes vos plateformes
(Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud, Napster, Qobuz, Apple Music, …)

CHILL >>> INDIE ROCK >>> HOUSE/TECHNO

CHILL

Julia JacklinBody (Sydney)
Superbe découverte que cette voix australienne à la fois douce et crayeuse, on attend la sortie de son album Crushing le 22/02 pour mieux l’apprivoiser.
Henry Hall – Kid (Los Angeles)
« This is a special day, Peg and I, we had a kid, regretfully we named him Greg, shoulda named him Troy, that’s the best name for boys. » A l’écoute des dérisions d’Henry, on a tout de suite voulu creuser un peu plus loin et mieux connaître ce personnage à la fois drôle et talentueux.
Rodrigo Amarante – Tuyo (Rio de Janeiro)
Histoire de vous réchauffer le bout des doigts, un petit revival des 4 saisons de la série Narcos.
Alain BashungMa peau va te plaire #2 (Paris)
Cela fera 10 ans en mars 2019 que Bashung nous a quittés, l’occasion de découvrir les titres inédits de son album posthume En Amont.
BalthazarFever (Courtrai)
Le groupe belge annonce son quatrième album Fever pour le 25/01 chez Pias. La température monte. Concert prévu le 25/03 !

INDIE-ROCK 

CannibaleDo not love me too much (« un hameau en Normandie, 300 âmes vaches comprises »)
On s’engouffre avec délice dans les méandres exotiques de l’album à grenouilles Not easy to cook. Si on en veux plus, on peut également visionner leur concert intégral chez Laurent Garnier (enfin à Lourmarin quoi)
Octet– Hey Bonus (?) ❤
Parce qu’il n’est jamais trop tard pour découvrir une perle, retour en 2004, pour une rencontre entre les Beatles et Venetian Snares, ou comment magnifier le courant « data-pop/lap-pop » tout frais de l’époque avec un soin baroque qui fait résonner le duo français comme une joute verbale à Versailles. Putain, j’étais où en 2004 ?
The Claypool Lennon DeliriumBlood and Rockets : Movement I 
En parlant des Beatles, Sean Lennon et le bassiste Les Claypool ont annoncé la sortie de South Of Reality pour le 22/02 et on a bien hâte d’écouter çà.
Django Django Swimming at night  (London)
Parce que leur EP de 6 titres Winter’s Beach est de saison.
Fews –Paradiso (Mälmo)
Grosse surprise en revoyant FEWS en live il y a peu : Fred aurait mué pour une voix plus caverneuse ! Altération acceptée, on en redemande, et ca tombe bien leur album Into Red est annoncé pour le 1er mars ! Retour sur leur interview.
Daniel Pemberton – Assassins Breathe (UK)
Petite claque inattendue un dimanche sous plaid à l’arrivée du générique du film King Arthur (le dernier avec Jude Law) : c’est depuis mon morceau préféré pour faire du sport !!
Viagra Boys – Sports (Stockholm)
La nouvelle sensation rock à l’esprit punk du moment est passée récemment au Point Ephémère : l’attitude absurde du chanteur est temporisée par la classe du saxophone, les beats et la basse te font rapidement ôter le pullover.

HOUSE/TECHNO

SXFalling (Bruxelles)
L’album Eros de Stefanie Callebaut et Benjamin Desmet est certes discutable, certaines susurrations sensuelles désirent cependant  s’émanciper du lot « mainstream ».
Hubbabubbaklub Tomme Lommer (Oslo)
Après l’excellentissime Mopedbart que l’on entend à tue-tête dans toutes les Otto10, le quintet vous offre enfin des cours de norvégien tout en dansant sur un album de pop décomplexée intitulé Drømmen Drømmerne Drømmer. On aura rarement eu autant de plaisir à chanter en yaourt !
Monks (David Shaw/ Bufi)Nice Ride (Paris/Mexico)
En pleine tournée mexicaine de DBFC, David Shaw a rendez-vous avec Bufi en ce moment même. L’occasion de reparler projet (de) culte ?
Roe Deers Bells of Hell (Lithuanie) ❤
Comme si les saintes cloches déchues se retrouvaient en milieu techno industrielle. Juste parfait, encore bravo le duo.
OMOHBeat (Nîmes)
Parties in Paris ca vous parle ? Le duo nous décrit sa vision de nos nuits en 9 morceaux.
LaborealPurple (Nantes) ❤
Au coeur de son album d’ambiances dédiées au hip-hop Fréquence, Maxime Robin a dissimulé une pépite techno qui rebooste méchamment ton petit coeur à la 3e minute.
Red AxesEdit Service 2 (Tel Aviv)
En 2012, le label I’m a Cliché proposait tous les 15 jours un inédit de son cheptel. Voici celui proposé par Red Axes, qui n’a apparemment toujours pas été édité sur les plateformes de streaming, sorry.
Erland CooperMirk (Orkney)
Ce multi-instrumentiste s’inspire de son environnement pour chaque EP. Comme tout le monde me direz vous. Oui mais non car Erland pousse plus loin. Après son travail Solan Goose inspiré de la nature sauvage sur son archipel écossais, voici Nightflight. 3 morceaux pour lesquels il s’est fixé des règles : toujours se tenir debout, faire des gestes rapides et ne pas rester plus de 10 minutes sur une piste, afin de retransrire l’animation et les flux des rues de Londres, comme un autre éco-système.

– Julie Lesage –

[Image : L’ombre des fous rires des tableaux de Yue Minjun…]

Top of Rock 2018

.

Avec les nouvels ans, viennent les bilans.

Après avoir fait le tour des tracks techno-house qui nous ont fait récemment taper du pied de façon démentielle ici,
nous revoici pour une deuxième salve BEST OF qui reluque, cette fois-ci, du côté de l’Indie Rock.

L’année 2018 a accueilli avec frénésie l’apparition de groupes prometteurs comme MEAN, The Balkanys, Viagra Boys, Olden Yolks, alors que d’autres affirmaient leur présence sur la scène rock avec un album « coup d’éclat », on pense ici à IDLES, Beak>, Cash Savage and the Last Drinks, BirdPen. L’année dernière fut particulièrement chargée pour les rouennais de MNNQNS, qui, détenteurs du Prix Ricard S.A. Music Live, ont tourné dans toute la France et dépassé les frontières en une course haletante.

Une petite playlist s’impose donc pour révision. Nous, on se note bien de continuer à les suivre cette année, car tous ces rockeurs n’ont certainement pas dit leur dernier mot.

Rock on.

P.S: Cette playlist sera mise à jour chaque année. Ca peut être utile de t’y abonner, sur la plateforme de ton choix (Deezer, Spotify, SoundCloud, Soundsgood, YouTube, Qobuzz, …)

Best of NIGHT 2018

Vous êtes en famille ? Moi aussi. Joyeux Noël.
Mais comme Vitalic puis Miss Kittin, je rêve cosmique.

2019 l’année de la teuf débarque sous peu et tant mieux. Sauf qu’il arrive parfois, vers 2h du matin, première nuit de l’année, en plein réveillon, on ne sait pas trop bien comment, que trois personnes enjaillées s’emparent de la sono pour s’égosiller raillant avec madame Céline Dion. Une expérience qui m’a déjà traumatisée 2 fois, 2 fois de trop.

J’ai donc cette année décidé de voler à votre rescousse, ou du moins la mienne, en compilant les morceaux qui ont marqué mon dancefloor de salon cette année, BIM : un best of house-disco/techno-house et tout ce qu’il y a à insérer entre les deux. Lancez les confettis, et allumez le bass booster pour la dynamite version Digitalism, Weval, Gui Boratto, Red Axes, Âme, Kölsch, Jono Ma, Moullinex et tant d’autres. La crème de la crème.
Je vous souhaite un extravagant et chaleureux réveillon.

– Julie Lesage –

FYI: Cette playlist sera mise à jour tous les ans sur toutes vos plateformes. Bonne écoute !

WiseList #74 – Top20 des actus musicales

.
NOUVEAU ! 
Tu peux désormais suivre et enregistrer cette playlist mensuelle dans tes favoris sur toutes les plateformes
(Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud, Napster, Qobuz, Apple Music, …)
Fini les archives, on la mettra à jour une fois par mois (challenge : 1er du mois)
Merci le progrès…et bonne écoute !

POP >>> INDIE ROCK >>> ELECTRONIQUE

POP

La MirastellaBiches (Paris)
Ouverture atypique avec un groupe stellaire donc farfelu, jouant entre les codes pop des Beatles et la psychée de Forever Pavot, jusqu’à ce qu’une dégringolade noisy te réveille en te tirant par les cheveux. A découvrir dans son ensemble sur leur nouvel album Girasonico.
The Mercy Stone – Wastin’ Time (Californie)
Après leur premier album Ghettoblaster mêlant classique, rock et improvisations jazz de manière expérimentale, les 12 musiciens sortent bientôt une seconde oeuvre, plus accessible de par ses mélodies pop, mais toujours aussi travaillée et originale. The Mercy Stone fait partie de ces groupes qui peuvent révolutionner le paysage de la musique actuelle.
Soul Beach – Sunburn (Marseille)
Après In Vain cet été, on continue d’apprécier le duo sudiste électro avec son EP Hear the Kids.
ROB ONE Tropiques à moi (Courbevoie)
Trop tard, vous allez désormais chanter cette chanson à tue-tête avec votre moue des matins. Découvrez la poésie avant-gardiste de ROB ONE le 15/12 au Zorba.

INDIE-ROCK 

Elisapie– Arnaq (Salluit)
Mme Isaac a cette force émouvante qui nous accapare dans un clip tourné autour des traditions de son village natal inuit, le plus au nord des 14 villages du Nunavik, territoire arctique québécois. Nous aurons la chance de l’accueillir à la Bellevilloise le 4/12 mais pourront également la voir jouer son album The Ballad of the Runaway Girl en entrée libre sur réservation au Centre Culturel Canadien les 6 et 7 pour le festival Aurores Montréal!
BronchoWeekend (Norman)
On revient à la charge avec un 2e extrait de Bad Behaviour, à la fois teen et fiévreux.
Jim Sclavunos remixe Warhaus Beaches  (New York / Belgique)
Quand le batteur américain membre des Bad Seeds (oui ceux de Nick Cave) remixe et joue du saxophone sur un titre instrumental de Warhaus, projet solo de Marteen Devoldere, l’un des 2 leaders de Balthazar (vous suivez?), on plonge dans l’atmosphere des plus légendaires bad movies. Splendide.
Vestale Vestale et Ray Borneo – Les cailloux (Chambon-sur-Lignon)
Comme si Lio broyait du noir sans les cailloux du Petit Poucet. Cette cold wave enfantine est jouissive à sauter pieds joints dans les flaques de boue! Leur EP Pour adultes et adolescents de 4 titres est à découvrir, notamment avec la délirante Les garçons d’école de commerce.
Cash Savage and the Last Drinks – Human, I am (Melbourne)
Définitivement fan de l’attitude engagée du groupe australien, on en remet une couche avec cette fois-ci le premier titre de leur album Good Citizens. On nous a dit dans l’oreillette qu’ils passeraient chez nous en juin…patience.
Mini Mansions – This bullet (Los Angeles)
Mais qu’est-ce qu’il s’est donc passé pour qu’au milieu de leur mini EP poppy Works every time, le bassiste de QOTSA et ses potes pètent un câble et nous secouent avec menaces de la sorte ? Explosion subite et chanson défouloir réussies. Voir leur interview

ELECTRONIQUE

Miss KittinCosmic Address (Grenoble)
Embarquement immédiat à travers les nappes électroniques, vers le Cosmos, nouvel album de Miss Kittin qui retourne comme Vitalic vers une retro electro des années 80-90.
Matthew DearWhat you don’t know (Kingsville)
C’est dans l’album Bunny (6 ans d’attente quand même), que l’on chante à tue-tête le refrain, comme sur un rythme de labeur.
Simple Symmetry  remixe Autarkic Bongos & Tambourines (Moscow/Israel)
Comme Red Axes, les frangins Sasha and Sergey Lipsky ont remixé ce titre sorti chez Disco Halal: duo contre duo, les russes ont gagné !
Ducks! Pinprick In (Australiens installés à Berlin)
Lani Bagley et Craig Schuftan dansent disco et rêvent Dyisney, l’album du duo sortira l’année prochaine.
Plaisir de France remixe La Chatte – Coeur de Pierre (Paris)
On sent que Julien Barthe a pris un malain plaisir à remixer la new wave haineuse du trio parisien, un tube taillé dans le béton gris, pour les clubs.
Mr Mitsuhirato remixe MoullinexLove, love, love (Lisbon/Viseu)
Il faut forcément contre-balancer ensuite avec beaucoup d’amour, Moullinex a été ma révélation scénique 2017, faut absolument que je trouve le temps pour vous décrire le show aérobique de cette sensation portugaise ! (écoutez y’a les petits oiseaux derrière)
Irene DreselGuetotrou (Paris)
Irene n’en finit pas de monter dans la sphère des soirées électroniques parisiennes, notamment grâce aux soirées Les Femmes S’En Mêlent.
HVOBEraser (Vienne)
Magnifique brume profonde techno dans laquelle Anna Müller murmure à partir de la …quatrième minute, soyez patients.
Daniel AveryProjector (London)
Song for Alpha est un album d’expériences auditives plus que de clubbing, Daniel quitte les drones pour des pulsations qui tintent avec résonnances contre vos tympans, rejoignant les travaux d’Aphex twin.
ParadisJe m’ennuie (Paris)
Nostalgie pop et retour en 2012, le duo samplait alors divers films datés de 1958 à 1971 pour son clip. Pourquoi je ressors ca maintenant ? Aucune idée. J’ai du l’entendre en soirée.

– Julie Lesage –

[Image : Capture d’une balade en forêt comme en 1900, organisée par la Mairie de Mitry-Mory et la Compagnie Babylone]

WiseList #72 – le Top 20 des actus musicales en playlist

Playlist en écoute sur toutes vos plateformes
(Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud, Napster, Qobuz, Apple Music, …)

[Image : faune et flore plastique marine…this is happening today. ©wwf]

CREATIONS ELECTRONIQUES ET POP
INDIE / ROCK
DANCEFLOOR

Bonne écoute !

CREATIONS ELECTRONIQUES ET POP

Guilhem DesqLe château magique (Toulouse)
Surnommé le « Hendrix de la vielle à roue », Guilhem nous transporte autant qu’un Chapelier Fou, utilisant un seul et même instrument, qui plus est médiéval et aux oubliettes! L’album Visions sort les 18/10 et le live est prévu pour le 09/03.
Brian Campeau – Loosing friends (Canadien à Sydney)
Quand un dépressif décide de se forcer à faire un album joyeux, rien de mieux que l’appui du meilleur ami de l’homme…
Golden Bug – Viaje a Tenderloin (Barcelone)
Après avoir fait tourner le robot V.I.C.T.O.R un peu partout, ce nouveau track aux allures de création Amon Tobin présage-t-il un nouvel album ? Hâte d’entendre la suite !
Kiasmos remixe JosinCompany (Islande/ Cologne)
Non ce n’est pas un nouveau Thom Yorke, c’est la révélation électro-pop germano-coréenne dont l’écho résonne entre roches et profondeurs abyssales, c’est beau, c’est pur, c’est minéral.
Son Lux – The fool you need (Enough of me) (New-York)
Le trio réussit encore avec brio un équilibre entre la pop émotionnelle et le jazz expérimental, entre la puissance et la fragilité, et à chaque fois, bordel, on est soufflé.
Sophie Hunger– There is still pain left (Berne)
On propose de consoler Sophie lorsqu’elle jouera son nouvel album le 15/10.
Flawd– The Castle (Berne)
On a retrouvé sur une vieille note d’il y a 2 ans qu’il fallait écouter Flawd…merde mais pourquoi on pas écouté avant ?? Tout l’EP Rift 1 est magnifique!! [grosse loose de not’part]

INDIE-ROCK 

LiarsMurdrum (Brooklyn)
Angus Andrew sort une édition deluxe du soporifique TFCF, mais agrémentée d’1 premier disque de 17 nouveaux titres : Titles with the Word Fountain, dont quelques uns reprennent enfin du poil de la bête question rythmique et textures expérimentales!
MIEN– Hocus Pocus (Super-groupe entre The Horrors, The Black Angels et autres…)
Ceci est le premier titre avec lequel Alex Maas (The Black Angels) a commencé son live hier, avant que Rishi Dhir (Elephant Stone) ne s’installe pieds nus pour jouer de la sitar. « I feel so high » donnait tout de suite le ton…(voir le live report)
Shitkid – Oh me I’m never(Stockholm)
Comme une enfant espiègle, Åsa Söderqvist nous prouve que la suède n’est pas toujours clean et peut grincer comme du lo-fi sur son album This is it. Je propose la journée des couettes. Elles passent le 02/10 à l’Alhambra !
Beak> – Brean Down(Bristol)
Le trio krautrock, héritier de Portishead et Massive Attack, sort son 3e album >>> et sera en live à Paris le 02/12. Ici, « Brean Down sonne comme si Nirvana s’incrustait à une convention Bronx B-Boy. » 
CHAI – N.E.O(Nagoya)
On pourrait célébrer l’année du japon avec ce quatuor-ovni aux couleurs acidulées. Leur premier album PINK sortira le 12/10 et présentera une pop engagée pour la diversité des corps, les gyozas, l’huile, mais contre le gaspillage alimentaire bien sûr. A écouter pour une régression vers l’enfance sur riffs de guitares.
Caroline Rose – Money (Long Island)
On continu dans le girl power avec verve, débridé (hum), aux abords de la satire pour un 2e album nommé Loner.
Itchy-O – Black Mist (Denver)
Grosse découverte que ce groupe électronique doté de plus de 50 percussionistes sur scène (!), il s’en dégage une texture mystique, japonisante, carrément dark. Leur album Mystic Spy | Psykho Dojo, produit sur leur propre label suit bien les deux thèmes de son intitulé : l’un ésotérique et cinématographique, genre espionnage, l’autre évoquant la discipline martiale. En plus de l’album, le groupe offre un accès digital pour composer son track à l’aide de 14 vignettes sonores à mixer soi-même. Sérieux, on aimerait bien les voir live en France !

DANCEFLOOR

Savage Gary remixe Warmduscher I got friends (London)
Woohoo, l’heure est à célébrer la chance d’avoir des amis. Ce titre est juste jouissif. BTW who the fuck is Savage Gary ?
Sworn Virgins Burning Off my Clothes(?)
On reconnait bien là le goût du label DeeWee de Soulwax pour les lignes de basse et rythmes ultra groovy, pourtant le mystère reste complet sur ces Sworn Virgins.
N’To Alter ego (Marseille)
Alors en pleine tournée des 5 ans du label Hungry 5 monté avec ses potes Worakls et Joachim Pastor, N’to lâchait sur le net deux nouveaux tracks : Croche et Alter Ego.
Sassy 009 Pretty Baby (Oslo)
Sunny, Tia et Joe, sont trois copines d’écoles qui forment aujourd’hui un trio electro-pop norvégion auquel le monde commence à tendre l’oreille, affaire à suivre.
Aphex TwinMT1 t29r2(Limerick)
Quelqu’un a-t-il jamais expliqué comment Aphex nommait ses tracks ? Bref, le compositeur révolutionnaire a sorti son album Collapse à renfort de com mystérieuse. On en sort cette pépite d’une richesse insoupçonnable : sorte de fourre-tout expérimental où s’imbriquent drum’n bass, mélodie enchanteresse, dark-wave et 8-bit. Un documentaire audio essaie de décrypter le personnage sur la BBC.

BONUS

Lisa GerrardRite of Passage(Melbourne)
La chanteuse de Dead Can Dance s’est associée au percussionniste David Kuckhermann pour son album Hiraeth, j’aurais pas vraiment misé sur l’Australie en entendant cette beauté ! Son groupe lui sera de retour sur scène en mai.

– Julie Lesage –

WiseList #69 – Le top 20 des actus musicales

.

[Image : Campagne de Wild Santuary contre la déforestation]

Playlist en écoute sur toutes vos plateformes
(Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud)

MELTING-POP
INDIE / ROCK
ELECTRO-HOUSE / TECHNO

Bonne écoute !

MELTING-POP 

Beach HouseBlack Car (Baltimore)
Le duo s’est redoré le blazon avec son album 7, on s’est particulièrement fait attraper par le vibraphone mélancolique et obsédant de ce titre, on ira les voir le 15/10.
Rone – Wave (Paris)
Le titre le plus sensuel de Miropolis, est clipé sur un scénario réalité virtuelle à la Black Mirror (regardez jusqu’au bout) par Greg Barth.
Ulrika Spacek – Freudian Slip (London)
Nos chouchous timides ont sortis un nouvel EP en scred, on a failli passer à côté. Voir interview.
Moon Gogo – Pinball  (Nantes)
Federico Pellegrini sifflait comme un cowboy de far west, accompagné d’une coréenne qui jouait du geomungo, revival à se faire quand la chaleur brouillera ton horizon.
ParcelsTieduprightnow  (Byron Bay)
Le titre bien-être de l’été aux arrangements parfaits qui annonce un premier album fin 2018, à découvrir à Rock en Seine !

INDIE / ROCK

Snapped Ankles – Bel Air (London)
Le groupe post-punk vent de sortir un EP de reprises, parmi lesquelles ce titre originellement de 20min par CAN. On aime la rupture à la 3e minute.
Brainbow – Gold Rush (Lyon)
Pour une fois qu’en refrain indie-pop-rock sonne bien en français, on souligne le quintet qui vient de sortir son 1er album sous un nom simplifié (Exit « Alexis and the »)
Timi Temple – Young Man Old Boy (Sydney)
A 6 ans, Tim Lockwood jouait déjà du violon à l’Opera House, ce génie manie la psyché-tronic et le rock pour parler de sa 20aine, ni trop jeune, ni trop adulte.
Maestro – Harmony (Paris)
On revient de la release party de Monkey Business, Mark Kerr est en pleine forme et Frédéric Soulard veut résolument nous faire danser sur des lives très électro ! Top!
LegPuppy – Meds and Beer (London)
Le titre parfait pour boire une 6e pinte après une victoire de World Cup, ces fans de The Fall continuent leur satire du monde contemporain: après le narcissisme du selfie stick, les voici qui chantent « I’m in a meeting about a meeting (…) power boy »
Nova Twins Hit girl (London)
Le furieux duo féminin a été découvert aux Transmusicales, on a attendu leur titre le plus doux pour vous le mettre en playlist.

ELECTRO-HOUSE / TECHNO

CORPSPerdu (Paris)
Une atmosphère dark wave et des textes français clamés hauts et forts pour ce projet solo : « CORPS caresse autant qu’il agresse », son nouvel EP A Corps se compose des titres Tordu, Perdu, Divin…bref y’a du challenge pour le trouver sur la toile! Mentionner le label Maison Ainsi peut être utile.
Alvan – Sanzel (Rennes)
Seul avec sa guitare, son sampler et son ukulele, Alvan arrive à te faire voyager dans une ambiance James Bond au Maghreb, avec une belle profondeur.
Simian Mobile Disco – Hey Sister (London)
Après le phénoménal Hey Sister, voici notre 2nde sélection de ce formidable album travaillé avec le Deep Throat Choir. On va absolument voir ca en live, on demande expressément une tournée !
Etienne de Crecy Work (Lyon)
Deux nouveaux titres pour Etienne, qu’il jouera sûrement à Calvi ce week-end, on note à l’agenda sa date du 13/04 à La Philharmonie.
Digitalism Space Race (Hambourg)
Le duo allemand semble toujours être dans la course, un petit côté K2000 de l’espace non?
Sink Ya TeethIf you see Me (Norwich)
Un samedi matin à leur appart, ces 2 nanas adeptes du DIY ont invité tous leurs amis sur une promesse d’alcool gratuit, et on filmé la fête pour leur clip, en mode advienne que pourra on fournit le groove.
Blutch remixe JumoVille (Norwich)
Tel un décollage sans fin, ce titre fait partie de l’EP de remixes de Dérives, chez Nowaday Records.
Gui Boratto – Forgive Me (Sao Paulo)
Ohlala ce cadeau pointu que nous offre Gui, un morceau hyper cinematographique truffé de ruptures étonnantes. Il va nous rendre fous s’il la joue le 28/07 !
ÂmeIf you see Me (Norwich)
Âme sort enfin son premier album Dream House et rien que les 4 premiers tracks sont gigantesques, les fans ne vont pas être déçus par son ecclectisme !

– Julie Lesage –

 

WiseList #67 – Actus musicales

.

[Image : Photo de Ben Zank]

Playlist en écoute sur toutes vos plateformes
(Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud)

AMBIENT / POP
INDIE / ROCK
ELECTRO-HOUSE / TECHNO

Bonne écoute !

AMBIENT / POP 

SurmaNyika (Leiria)
On avait découvert le one-woman-band de Joanna dans la WL64, voici un 2e extrait entre deep et ambient qui nous porte loin.
Jonathan Bree & Clara Viñals – Say you love me too (Auckland/Barcelone)
L’ancien membre de The Brunettes aime la cagoule, et jouer les mannequins sur fond pop rétro dans son nouvel album Sleepwalking.
Le couleur – Underage (Montréal)
Les Québécois arrivent en France pour 4 dates dont le 12/05 et sortent un EP de remixes.
Brock Berrigan – Burning Man  (New-York)
Le cock géant nous cuisine un hip-hop relevé de break-core léger sur une sauce classique. C’est grand.
TurbotitoDifferent  (Baltimore)
Featuring Baby Alpaca. Ou comment aborder le changement climatique (voir clip de NY sous l’eau) via une chanson d’amour.
NakhaneInterloper (Port Elisabeth)
Le sud-africain a mis 3 ans à écrire ce titre à propos de jalousie irrationnelle et de sexualité secrète, à la base un hommage à l’album Pornography de The Cure.

INDIE / ROCK

 

Hotel Digital (Paris)
Pas facile en recherche Google, mais on adhère au duo mi digital mi organique, en partie attiré par leurs voix non surjouées et mélodieuses, l’autre partie par un décor de nuit parisienne à l’esprit rock’n roll. EP Room 102, pour rester cohérent.
David Byrne – Doing the right thing(New York)
Chantez à voix haute, ca fait du bien l’auto-congratulation.
Shopping – The Hype (London)
Nous aussi on veut plonger en piscine sur la guitare délicieuse de ce post-punk ! « Shoppez » donc leur nouvel album The Official Body.
Olden Yolk Cut to the Quick (New-York)
C’est l’été, le temps d’écouter de l’indie folk un brin pop psychée et de sortir les pieds par la vitre de la voiture, donc de sortir le premier album éponyme de ce tout mignon duo.
Andy Pickett Paid (Fort Worth)
A noter en rouge: tiens, un bon son du Texas !! Andy s’est mis à la musique à 41 ans, il n’est donc jamais trop tard. On va suivre sa synth-pop 70s de près.
Young FathersToy (Edimburg)
Ici, le trio hip-hop explose les frontières du genre en draguant l’attitude punk et lorgnant vers les choeurs traditionnels, le tout sur un rythme frénétique électronique. Chapeau !
The Pack A.D. Yes I Know (Vancouver)
Aussi efficace que Royal Blood, ce duo féminin canadien nous a présenté quelques tracks de son nouvel album Dollhouse au LFSM.

ELECTRO-HOUSE / TECHNO

Jean Jean Konichiwa (Paris)
Le math-rock roucoule avec l’électronique, le duo invite Almeeva pour un trio, y’a du changement chez Jean Jean, comme la sortie de leur album Froidepierre.
The Supermen Lovers Clock Suckers(Paris)
Je vous mets au défi de ne pas bouger la tête. Le clip a dû être bien fandard à tourner…c’est le track trash le plus dansant du mois.
George Fitzgerald Burn(London)
Son 2e album All That Must Be évoque les bouleversements d’une vie, GF quitte Berlin et rentre à Londres car il va devenir papa.
Simian Mobile Disco Hey Sister (London)
Non sans rappeler les percus de Red Axes, cette formidable rythmique avec le choeur Deep Throat annonce un 5e album pour le 11 mai : Murmurations.
Molecule Sila (Grenoble)
Un regard en arrière vers les grands froids qui fondent avec un second extrait du 2e album de Molecule, qu’on ne présente plus.
Paul Kalkbrenner   – Part Three(Berlin)
Voici le 1er extrait du 8e album de Paul Kalkbrenner à sortir le 18/05 : très minimaliste mais aussi efficace qu’un Mr Oizo, 10 ans après Berlin Calling.
Moby The Ceremony of Innocence (NYC)
On finit pour le beau geste avec un extrait de l’album le plus engagé de l’année, dont on vous conseille de regarder tous ces clips qui nous explosent la face contre le miroir: Are you lost like me?, Mere Anarchy, In This Cold Place. Tous dépeignant les pires côtés de notre société et appelant à une révolution.

– Julie Lesage –

 

WiseList #23

La Pavane est une danse de cour lente du XVI siècle, pas grand chose à voir avec cette ma-gni-fi-que quiétude rythmée, on y entre tout doucement et on se surprend à recevoir le rythme dans la nuque jusqu’à ressentir cette envie irrésistible de sortir. Parfait pour éveiller vos sens d’écoute pour la suite de cette 23e WiseList.

BEATMAKERS
On s’intéresse aujourd’hui à la black music amenée par la house/hip-hop de Blutch et de Blue Sky Black Death, le genre de musique qui te réveille en douceur et bonne humeur le dimanche matin. Une autre tournure du hip-hop est amorcée avec Estère, jeune new-zealandaise qui produit ses morceaux elle-même en pyjama dans sa chambre. A la fois chanteuse et beatmaker, elle amène un peu de fraicheur féminine dans le milieu.

POP
En parlant de fraîcheur, on ne peut mieux faire avec SOAK qui parait avoir 15 ans (en fait il en a 18 mais n’a pas encore mué). Ce n’est pas Jordy mais mieux. Il sera d’ailleurs en concert gratuit lundi 23 Février (donc demain) au Carmen ! Le suivant Apparat est déjà un pilier, on est juste retombé sur une ancienne qui passe très bien et on a voulu la ressortir en WL. Voilà.

ROCK
Alabama Shakes trace sa route entre blues-rock et soul, c’est un peu le type de chanson qui peut passer sur toutes les radios, qui s’inscrit très bien dans la tendance après Mark Ronson. Une que l’on entend pas à la radio et c’est bien dommage, cela nous reposerait, c’est la canadienne Chinawoman avec sa voix si particulière de dandy mi-homme, mi-femme. On adore donc on en met deux dont la fameuse Party Girl. Et puisqu’on est dans les doubles rations, allons-y c’est gratuit, suivent 2 tracks de The Liminanas. Marie et Lionel revisitent les années 70, psychédélisme et cheveux au vent, préconisé à fond dans la voiture sur une route de campagne, si t’en as une de voiture. Et puis tu coupes le moteur et descends dans une cave un peu crado où Deficit Budgétaire joue son nouvel EP, car We Are, no matter la crise. Enfin vendredi 13 mars, c’est plutôt au Garage Mu qu’ils vont réellement jouer, avec Blackmail dont on vous reparlera. Plus on écrit en écoutant, plus on se dit qu’elle a du chien cette WiseList. Surtout quand résonnent les guitares de The Soft Moon. Perso, on ira les voir aux Nuits Sonores à Lyon en mai, mais pour les parisiens stoïques, ils passeront également le 3 juin à la Maroquinerie. Pour les Steeple Remove, c’est trop tard, c’était jeudi au Point Ephémère avec cette reprise sooooooo sexy Unclean, perso on la voit bien pour un strip-tease rock celle-là.

ELECTRO-HOUSE
Ghost Culture dont on a fait la chronique album ici a joué complet à la Boule Noire mardi dernier c’est dire si le jeune protégé de Daniel Avery était attendu sur Paris. Une autre belle surprise ce mois-ci, c’est un nouveau titre de Hot Chip, hyper dansant qui plus est, et çà ça faisait longtemps…Un nouvel album prévu pour cette année donc?
On enchaîne avec TR/ST (parce que Trust est déjà pris dans le hard rock par les copains d’AC/DC), groupe synthpop coldwave canadien qui tourne pas mal sur l’hexagone en ce moment. Puis, la meilleure de Ricardo Villalobos: Dexter. Elle te met dans un état second, et te prépare pour la suite: 2 artistes confirmés pour les Nuits Sonores. L’invité d’honneur Môsieur John Talabot, et une petite trouvaille, Mehmet Aslan, berlinois d’origine turque, qui donne de très bons espoirs avec Mechanical Turk. Si tu sais rouler des épaules, c’est le moment. On lui souhaite un très bon accueil à Lyon! On finira sur un deuxième morceau du beatmaker Blutch, plus dans le genre lounge dansant.

BERCEUSES
Avant d’aller vous coucher, une douceur, The Quiet de Chelou et une magnifique berceuse, digne des vieux disney avec Ala.ni: auteur-compositeur de London ayant fait ses premiers pas auprès de Mary J Blige, Damon Albarn ou encore Andrea Bocelli, elle sort de l’ombre et son premier EP Spring cette année.

La compil’ pré-Transmusicales 2014

Si vous hésitez encore à prendre vos places pour les Trans, on vous a fait une sélection des découvertes de cette saison 2014: en avant-première, tous les groupes qui feront les prochains festivals d’été, et dont on parlera l’année prochaine.

POP: Superets, FUZETA, My Summer Bee, Compact Disk Dummies, Raury, Puts Marie, Moses Sumney

ROCK: I Me Mine, Grand Blanc, Jambinai, Bantam Lyons, Eagle Gift

CLUBBING: Jungle by Night, TOO MANY ZOOZ, Shamir, DBFC, The Hacker, DollKraut, Rone, Ten Walls, Thylacine, N’To, Marco Barotti

Plus d’info sur le festival: Transmusicales 2014