No Money kids

Gagnez des invits pour No Money Kids

Pour la release party du jeudi 10 Janvier 2019 à la Maroquinerie

BLUES-ROCK
« Avec son nouvel album Trouble, sorti il y a quelques mois, No Money Kidstraverse les brumes électriques et les vapeurs caniculaires. Après Hear the Silence, le tandem parisien envoie valser les attentes et trouble nos sens avec une nouvelle aventure sonore captivante.
Dans un jeu d’ombre et de lumière, le duo invite à sa table un indie-rock électrique qui puise ses influences dans la pop-culture contemporaine. Avec une guitare maîtresse des lieux, les riffs écorchés ronronnent et se lovent au creux de nappes électroniques vaporeuses. Reflet d’une génération « Do-it-yourself » qui se réinvente et s’affranchit des codes, l’album Trouble nous plonge dans les frasques de l’homme moderne pour en ressortir plus apaisé. Révélé par la scène, No Money Kids repart sur les routes et sera le 10 janvier 2019 à la Maroquinerie pour présenter son nouvel album dont on découvre l’intensité avec la vidéo live du titre Chains avec en invité Charles X.Dans une ambiance Garage Band, les deux français dévoilent une version de Chains qui met le feu aux poudres. Charles X et son flow posé viennent contrebalancer l’énergie rageuse du duo. No Money Kids délivre une session live proche de l’intensité des concerts : des riffs endiablés mêlés à un rythme dément. » Voir leur interview-vidéo par Julie

Si tu ne vois pas le bouton rouge pour réserver, désactive ton adblock 1 minute.

Billetterie

 


TENTE TA CHANCE pour gagner 2 invitations, en seulement 2 étapes:

1. Like notre page Facebook

2. Envoie nous un mail à contact@wisesound.fr en précisant l’objet ainsi que ton nom, ton prénom.

Plutôt simple, pas de questionnaire, pas de dessin à faire. …et si en plus, tu partageais le concours via Facebook, Twitter ou autre, ce serait super sympa, nous permettant plus de visibilité, donc plus de partenariats et plus de places à faire gagner pour les prochains concerts! 

Les gagnants seront prévenus la veille par mail.  

WiseList #57 – Actus musicales

.
.
[Image: « Le nid des murmures  » de Stéphane Guiran]

Playlist à l’écoute sur toutes vos plateformes ci-dessous

DOUCEURS ELECTRO-POP
L’Impératrice a ré-édité son EP Odyssée en version acoustique et ce Parfum thérémine est d’une douceur classique exquise pour commencer la playlist des nouveautés. Clock Opera prend la suite avec In Memory, premier titre de son album entièrement financé par le crowdfunding, qui oublie complètement la verve rock de Lesson n°7 au profit d’une électro-pop à voix alto. Blow a sorti un EP de remixes, on a voté pour celui de French 79, aka Simon Henner, qui est aussi à l’origine de Husbands et Nasser…ouaip. Depuis l’angoisse de HomeWeekend Wolves s’est bien adoucit notamment avec son tout dernier titre You façon pub Air France. Enfin pas grand chose de nouveau dans le nouvel album de Depeche Mode, mais la voix de Dave Gahan est toujours aussi sexy, comme sur No More.

ATTITUDE ROCK
Pour son premier album, DBFC lance le genre musical Psychetronica, tout est dans le mot, Dombrance pourrait vous dire que c’est « un creuset sonore où se fondent les transes de la musique de club, les divagations mentales de la pop psychédélique et les lames du rock », nous on a hâte de revoir David Shaw descendre chanter en fosse ! A écouter seul, suit le spleen délicieux d’Ulrika Spacek avec le titre Full of men, çà ça peut te mettre dans le même état qu’une chanson de Radiohead. Après quoi, on revient sur les anglais BirdPen (rappelez vous avec Dave Pen d’Archive) cette fois-ci remixés par Wolfe, le plaisir de chantonner Tookit dans la rue : « It’s not my fault I’m beautiful, but you should see the inside ». In Cold Blood signe le grand retour d’Alt-J, avec cuivres et même la voix rauque d’Iggy Pop svp dans le clip officiel tourné en forêt de Copenhague, on attend avec impatience la sortie de l’album Relaxer prévue le 2 juin. On vous invite également à découvrir le trio américain Cherry Glazerr le 18/05, pour une soirée acidulée entre le punk et la pop. Sinon, No Money Kids continue son témoignage du mal-être de notre société avec un deuxième album (à gagner!), on en extrait Loaded Gun dont le clip en noir et blanc rassemble des extraits de nombreuses manifs à paris. (voir l’interview-vidéo de No Money Kids)

ELECTRONIQUE, TU DANSES
Nouvelle signature chez Her Majesty’s Ship, Rubin brûle un désir sensuel sur une électro-pop colorée. Attiré par le vintage, Jimmy Whoo a composé Motel Music Part II avec de vieux synthés, il en résulte une cinématique très 80s que l’on ne se lasse pas d’écouter pour un bien-être absolu, délectez-vous Nite Eye et Wildcats sans modération. Jamiroquai sera au festival Musilac puis à l’Accor Arena sur l’hexagone: la controverse sur son nouvel album électro-funk ne nous empêchera pas de danser sur We can do it. Il arrive au poitevin Malik Djoudi de pleurer au Cinéma, et c’est avec humilité, vire même un soupçon de naïveté trop mignonne qu’il nous en fait part sur une électro-pop touchante. L’été arrive (enfin) et on a hâte de retrouver Jacques et ses expérimentations sur la route des festivals, sa dernière perle se nomme Proud of being, nous on est fier de l’avoir au patrimoine français. Les 5 garçons de Cabaret Contemporain font le pari du rythme électronique par l’acoustique, très réussi par le titre entêtant Sissi, on déplore juste l’overdose chaton du clip. Dans les retours toujours, Chrome Sparks s’est réveillé à Brooklyn et nous a envoyé son premier single de l’année Wake. Et on finira par cette petite merveille techno dark indus de Julien Villa, Pont Marie, qui fait crisser le metal et débute comme une expérimentation Amon Tobin.

Bonne écoute !

Interview-video de No Money Kids

.

On a rencontré les No Money Kids un soir de pluie. Ils fignolaient leur 2e album d’électro-blues, que vous pourrez découvrir lors de la release party de Hear The Silence le 30 mars à La Boule Noire.
On y parle d’exclusion, de société, d’esthétique vintage, de mouvement lo-fi, de gouvernement…


I Don’T Trust You

– Julie Lesage & Alexis Abdo –

Gagnez vos places pour la release party du nouvel album de No Money Kids !

 

Entrées et LP à gagner No Money Kids en concert privé

Pour fêter la sortie de leur premier vinyle I Don’t Trust You en édition limitée (Roy Music / Alter K / Paradoxx), No Money Kids, le duo electro-blues-rock, nous prépare un showcase privé dans un lieu parisien secret (et qui claque).  On profite de la grosse occaz pour vous faire gagner 3 x 2 invitations à ce concert, ainsi que des albums pour les écouter chez vous si vous êtes trop loin pour venir vendredi.

TENTEZ VOTRE CHANCE pour gagner 2 invitations ou un album, en seulement 2 étapes:
1. Likez notre page Facebook
2. Envoyez nous un mail à contact@wisesound.fr en précisant l’objet ainsi que votre nom et votre prénom
Plutôt simple, pas de questionnaire, pas de dessin à faire.

…et si en plus, vous partagiez le concours via Facebook, Twitter ou autre, ce serait super sympa, nous permettant plus de visibilité, donc plus de partenariats et plus de places à faire gagner pour les prochains concerts!
Les gagnants seront prévenus par mail la veille de la soirée.

Pas sûre qu’ils y tomberont la chemise mais ca donnera à peu près ca:

5 albums No Money Kids à gagner!

.
Le premier album des franciliens No Money Kids a été élu album du mois, on vous en a parlé ici. Un album brut de blues, aux multiples facettes et aux paroles acérées dépeignant la misère sociale. Quand on aime on ne compte pas. Toi aussi, comme nous,  tu vas écouter cet album à fond chez toi: on te l’offre !

TENTE TA CHANCE pour remporter l’album I Don’t Trust You, en seulement 2 étapes:
1. Like notre page Facebook
2. Envoie nous un mail à contact@wisesound.fr en précisant l’objet ainsi que ton nom et ton prénom
Plutôt simple, pas de questionnaire, pas de dessin à faire.

…et si en plus, tu partageais le concours via Facebook, Twitter ou autre, ce serait super sympa, nous permettant plus de visibilité, donc plus de partenariats et plus de cadeaux à faire gagner !

Les gagnants pourront retirer leur lot au Divan du Monde lors du concert de No Money Kids jeudi 26 novembre, ou lors de leur after show au Bus Palladium de 23h30 à 00h30.
Sinon on s’arrangera 😉

I Don’t Trust You – No Money Kids

L’ALBUM DU MOIS

Ca y est, on a trouvé un album bijou. Un album que l’on va écouter à répétition, et surtout dans son intégralité, whisky et clope dans chacune des mains. I Don’t Trust You est le premier album de No Money Kids, composé de Félix Kazablanca en tant que chanteur-guitariste et de Jean Marc Pelatan à la basse, aux samples et aux arrangements. Des franciliens portant le défi du duo sur une musique des plus brutes, comme cramée sous la chaleur du Tennessee.

Ecoute intégrale

No Money Kids voyage entre le blues, le garage et les arrangements électroniques. Car si nos confrères martèlent le mot électro-blues comme une nouvelle invention caractérielle, ces arrangements restent discrets et frottent le blues suintant comme un révélateur esthétique. L’exemple le plus flagrant en est Bullshit, le morceau devient ultra puissant, rugissant, et diable que c’est bon! (il serait inapproprié de nommer dieu sur un album de NMK, alors on a opté pour le diable)

On pourrait les rapprocher d’Hanni El Kathib, mais leur album est plus complet, portés de plusieurs nuances. Par exemple, le morceau War. En général, les morceaux homonymes sont les plus violents. Eh bien non, No Money Kids aborde le sujet en douceur pour un triste « I don’t want to die ». L’ambiance est balancée d’un coup par le morceau suivant, Bitch, entrainant, groovant, appelant le rythme des applaudissements. Nancy Callahan pourrait se déhancher sur le comptoir avec son chapeau de cowboy. Et Rather Be The Devil ne ferait-il pas penser à quelques notes de Bloody Well Right de Supertramp avant son refrain ?
Ce nouveau duo est déjà bien mature. Rugueux, il scande la misère sociale sans pincettes, image la solitude par la vieillesse, l’exclusion ou la marginalité. Les écorchés s’accordent tout de même une lueur (dans les sonorités) avec la légère chansonnette pianottée I Don’t Trust You ou les gazouillis d’oiseaux sur No Money Kids.

Finalistes Paris Jeunes Talents et Solidays/Ratp 2014, lauréats du dispositif d´accompagnement du Réseau des Musiques Actuelles à Paris (MAP), les No Money Kids font entendre leur râle et ne devraient pas rester longtemps sur la paille.

A l’arrière de la pochette, on remarque Bullsh*t et B*tch, écrit comme pour les prudes. Leur tourneur Nueva Onda les préparerait-il à faire tomber l’Amérique, berceau de leurs influences? Si on s’intéresse tout d’abord à leur tournée française, nous ne sommes pas étonnés qu’ils aient été programmés avec Heymoonshaker, au MAMA event. Je vous propose d’aller vérifier leur réputation de bêtes de scène jeudi 26 novembre au Divan du Monde. Un concert qui s’annonce passionnel.

[Cet album est sorti le 30 octobre 2015 chez Roy Music]