Malik Djoudi

WiseList #77 – Le TOP20 des actus musicales

Cette playlist se met à jour tous les mois,
vous pouvez vous y abonner sur toutes les plateformes
(Deezer, Spotify, YouTube, Soundcloud, Napster, Qobuz, Apple Music, …)

CHILL >>> INDIE ROCK >>> HOUSE/TECHNO 

CHILL

The Dandy WarholsNext Thing I know (Portland)
Courtney Taylor-Taylor continue ses expérimentations dans un 10e album Why are You so Crazy hyper ecclectique, on adore cette atmosphère saccadée, comme un bug bluetooth avec ton enceinte.
Drinker – Something I want (Brooklyn)
Claquement distinct sur beat etouffé, la texture sombre de ce titre englobe l’idée de l’addiction et du consumérisme. Le chanteur Aaron Mendelsohn et le producteur Ariel Loh prévoient de sortir leur album Fragments le 03/05, une oeuvre qu’on attend riche.
Viken Arman – Cosmos in Blue (Paris)
Le mois dernier le producteur électronique a présenté son projet Willow en live, accompagné d’un batteur et d’un saxophoniste. Il en résulte un voyage magnifique au carrefour de toutes les cultures.Magnifique qu’on dit.
KitzlGSF (Guelph)
En voilà un paysage surnaturel ! Kitzl travaille son premier album en boucles, enregistrant objets comme animaux, qu’elle mêle à sa voix, sur des morceaux à la fois étranges et espiègles. La nouvelle sensation expérimentale ?
PapoozYou and I (Paris)
Dans ce clip filmé au Balajo, le plus ancien cabaret de Paris, Armand et Ulysse se déchirent la conscience de l’actrice danoise et modèle Klara Kristin. Douce ambiance 70s tirée de leur nouvel album Night Sketches, qui sort ce vendredi.
Cut Chemist  Home away from Home (New York)
Afin de sortir de l’isolement après la mort de son père et 30 jours de prison pour conduite en état d’ivresse, le DJ producteur s’est entouré de nombreux musiciens pour son album Die Cut. Et la renaissance opéra.

INDIE ROCK 

Nick WaterhouseSong for Winners (Santa Ana)
Le fervent disciple du vieux Rythm & Blues sort un nouvel album plus introspectif et le présentera au Petit Bain le 24/03. Soirée comme au dinner américain des années 50, possibilité de commander son burger à la cantine! (lire le dernier live-report sur son retour vers le futur)
The Brian Jonestown MassacreCannot be saved (San Francisco)
Après la sortie de 4 albums en 5 ans, plus une bande originale, plus 2 albums avec Tess Parks, et quelques collaborations comme avec The Liminanas, l’infatigable Anton Newcombe nous sort un 18e album pour TBJM le 15/03 dont voici le premier extrait. Il comprendra 9 titres dont un en français intitulé Tombes Oubliées.
YAK Words Fail Me (London)
Qui d’autre qu’Oli Burslem aujourd’hui investirait tout son argent jusqu’au dernier centime dans un enregistrement, au point de perdre son logement et de devoir dormir à l’arrière d’un break Citroën ? The Pursuit Of Momentary Happiness est un album du type haute mission monomaniaque. Yak sera en tournée en avril et passera par Reims, Lille, Amiens, La Roche/Yon et Biarritz.
COSSE– Welcome Newcomer (Paris) //uniquement sur YouTube et Soundcloud//
On a découvert COSSE au Supersonic. Le jeune groupe vient de signer chez Grabuge records, le label de Lysistrata et prépare son premier EP. On y découvre des structures complexes, un chant qui rejoint parfois King Krule, sur des jeux de guitares à la Tool. Bref ca s’annonce bien chiadé.
Entracte Twist –Crash (Lyon/Strasbourg)
On reconnait de suite les immeubles de Rosa Parks pour cette première pochette aux tons ensoleillés, Entracte Twist propose un son sincère entre synthés déraillés de new-wave, et parlé post-punk, typique de la mèche dans les yeux.
Namdose – Woe (Vendôme/Bruxelles)
Alors là si vous voulez (enfin) du pointu pour la nouvelle scène indie rock, allez de suite voir Namdose, la fusion de BRNS avec Ropoporose ! Des chants entre pop et rock, des bidouillages expé sur chaque intrument, des battles de math-rock à 2 batteries dans la fosse, … d’ailleurs on les a rencontrés vendredi dernier. On vous raconte très bientôt.
De Staat – Level’Up (Nimègue)
Un des meilleurs concerts de l’année, c’est certain ! On vous en parle ici: DE STAAT éclate sa bulle et t’en met partout.
Standalone – Destroy Yourself (Indianapolis)
C’est le nouveau projet new wave de Steven Seibold des groupes Hate Dept et Pigface, tout pour l’amour du synthé 80/90, hop sur un album éponyme chez Negative Gain.

HOUSE/TECHNO

Cabaret NocturneBlind Trust (Bruxelles)
Petit retour en 2015, lorsque Cabaret Nocturne débridait la scène électronique avec son slo-mo aux influences indus et punk.
Malik DjoudiTempérament (Poitiers)
L’ascension du poitevin, qui a commencé sur le tard à 37 ans, continue. On aime particulièrement la montée électronique de Tempérament, alors que Malik se laisse ballotter en eaux troubles sur le clip de ce morceau introspectif.
The Chemical Brothers Got to keep on (Manchester)
Dis donc c’est la teuf tropiques et bonne humeur façon Soul Train dance contest avec ce nouveau single ! Une échappée étonnante à quelques semaines de la sortie du nouvel album No Geography le 12/04.
Odonis OdonisCheck my profile (Toronto)
Le nouvel album de Gesaffelstein sort ce vendredi, et vu comme son dernier single avec Pharrell Williams est bien de la daube, on se console avec le dark efficace d’Odonis Odonis.
ChloéSometimes (revisité live 2018) (Paris)
Bien sûr tout le monde connait ce titre, sauf que dans son album live de sa tournée de Endless Revisions, Chloé revisite nombreux de ses morceaux, jusqu’à rendre son public hystérique. Merci David pour la suggestion !

DOUX BONUS

Jessica PrattAs the World turns up (Los Angeles)
Un peu de douceur dans ce monde de brutes, c’est ce qu’apporte le nouvel album Quiet Signs.

Julie Lesage

[Image: Photo de Robert Doisneau]

WiseList #57 – Actus musicales

.
.
[Image: « Le nid des murmures  » de Stéphane Guiran]

Playlist à l’écoute sur toutes vos plateformes ci-dessous

DOUCEURS ELECTRO-POP
L’Impératrice a ré-édité son EP Odyssée en version acoustique et ce Parfum thérémine est d’une douceur classique exquise pour commencer la playlist des nouveautés. Clock Opera prend la suite avec In Memory, premier titre de son album entièrement financé par le crowdfunding, qui oublie complètement la verve rock de Lesson n°7 au profit d’une électro-pop à voix alto. Blow a sorti un EP de remixes, on a voté pour celui de French 79, aka Simon Henner, qui est aussi à l’origine de Husbands et Nasser…ouaip. Depuis l’angoisse de HomeWeekend Wolves s’est bien adoucit notamment avec son tout dernier titre You façon pub Air France. Enfin pas grand chose de nouveau dans le nouvel album de Depeche Mode, mais la voix de Dave Gahan est toujours aussi sexy, comme sur No More.

ATTITUDE ROCK
Pour son premier album, DBFC lance le genre musical Psychetronica, tout est dans le mot, Dombrance pourrait vous dire que c’est « un creuset sonore où se fondent les transes de la musique de club, les divagations mentales de la pop psychédélique et les lames du rock », nous on a hâte de revoir David Shaw descendre chanter en fosse ! A écouter seul, suit le spleen délicieux d’Ulrika Spacek avec le titre Full of men, çà ça peut te mettre dans le même état qu’une chanson de Radiohead. Après quoi, on revient sur les anglais BirdPen (rappelez vous avec Dave Pen d’Archive) cette fois-ci remixés par Wolfe, le plaisir de chantonner Tookit dans la rue : « It’s not my fault I’m beautiful, but you should see the inside ». In Cold Blood signe le grand retour d’Alt-J, avec cuivres et même la voix rauque d’Iggy Pop svp dans le clip officiel tourné en forêt de Copenhague, on attend avec impatience la sortie de l’album Relaxer prévue le 2 juin. On vous invite également à découvrir le trio américain Cherry Glazerr le 18/05, pour une soirée acidulée entre le punk et la pop. Sinon, No Money Kids continue son témoignage du mal-être de notre société avec un deuxième album (à gagner!), on en extrait Loaded Gun dont le clip en noir et blanc rassemble des extraits de nombreuses manifs à paris. (voir l’interview-vidéo de No Money Kids)

ELECTRONIQUE, TU DANSES
Nouvelle signature chez Her Majesty’s Ship, Rubin brûle un désir sensuel sur une électro-pop colorée. Attiré par le vintage, Jimmy Whoo a composé Motel Music Part II avec de vieux synthés, il en résulte une cinématique très 80s que l’on ne se lasse pas d’écouter pour un bien-être absolu, délectez-vous Nite Eye et Wildcats sans modération. Jamiroquai sera au festival Musilac puis à l’Accor Arena sur l’hexagone: la controverse sur son nouvel album électro-funk ne nous empêchera pas de danser sur We can do it. Il arrive au poitevin Malik Djoudi de pleurer au Cinéma, et c’est avec humilité, vire même un soupçon de naïveté trop mignonne qu’il nous en fait part sur une électro-pop touchante. L’été arrive (enfin) et on a hâte de retrouver Jacques et ses expérimentations sur la route des festivals, sa dernière perle se nomme Proud of being, nous on est fier de l’avoir au patrimoine français. Les 5 garçons de Cabaret Contemporain font le pari du rythme électronique par l’acoustique, très réussi par le titre entêtant Sissi, on déplore juste l’overdose chaton du clip. Dans les retours toujours, Chrome Sparks s’est réveillé à Brooklyn et nous a envoyé son premier single de l’année Wake. Et on finira par cette petite merveille techno dark indus de Julien Villa, Pont Marie, qui fait crisser le metal et débute comme une expérimentation Amon Tobin.

Bonne écoute !