Let’s Eat Grandma ne laisse pas un public indemne

Live report d’un concert enfantin qui te met mal à l’aise.
« C’est l’expérience plaisante de la profondeur adolescente toute en reverbe, le retour sur l’idée du mal-être ultra créatif. D’ailleurs leurs voix enfantines associées à leurs expérimentations ne fait qu’intensifier cette sensation d’entrer sur un terrain inconnu et fragile. On n’en ressort pas indemne et la synth-pop, elle, atteint de nouveaux horizons inexplorés. »