Kazy Lambist à nu

A 23 ans, Kazy Lambist travaille déjà pour de multiples artistes. Gagnant du concours Les Inrocks Lab, il sème une electro-pop qui sent déjà bon la plage et l’été.

.
Kazy Lambist et ses tubes pop pour la plage, Kazy Lambist contre les ours, Kazy Lambist fan de Drake, Kazy Lambist et le yoga, Kazy Lambist au Perchoir, Kazy Lambist chante avec Saje, Kazy Lambist accompagne Kadebostany et remixe Moi Je…ca en fait des choses pour seulement 23 ans!

Jus d’orange – café – clope, ce matin je prends le petit déjeuner avec Kazy Lambist, producteur montpelliérain de tubes qui sentent la plage et les jolies filles. Arthur Dubreucq, de son vrai nom, est avec Lara Amoué (sur scène comme dans la vie) qui ne peut s’empêcher de tout chantonner, et Amaury Grd, bassiste passionné par le krautrock. 

Salut Arthur, tu as commencé à composer seul, après des années de piano classique en cours particulier. Mais aujourd’hui tu es accompagné, vous êtes 3 à ce que je vois!
K.L: Oui, j’avais mes morceaux mais il fallait les mettre en scène. Amaury joue de tout donc ça a rapidement collé musicalement et j’avais déjà fait 2 morceaux avec Lara il y a un an et demi. On a répété en trio pour la première fois en juillet 2014 à Pézenas, les concerts ont ensuite commencé en 2015.

Ton morceau phare, remixé par de nombreux artistes comme Employee of The Year, s’appelle Doing Yoga. Tu t’y connais en yoga?
K.L.: Lara en fait énormément, moi j’ai essayé: on a beaucoup ri mais c’était pas très productif. En fait, ce titre parle de Californie et de yoga, car à cette époque Lara était en Californie.

Complètement à l’opposé de la chaleur de la Californie, toi tu es parti un an en échange au Canada. Qu’est-ce que le Canada t’a apporté musicalement, que tu n’aurais pas eu en France?
K.L.: Je faisais partie d’un groupe de jazz. Au lycée il y avait même un cours de jazz à part entière avec un chef d’orchestre super bien. La culture hip-hop est ultra présente là-bas: tous les mecs rappaient après les cours. Moi je trainais un peu avec ces mecs là, et c’est à ce moment que j’ai commencé à bidouiller avec mon ordinateur pour les accompagner en instru.

Et c’est vrai que tu as suivi des cours d’auto-défense contre les ours? Alors que fait-on si on en croise un?
K.L: Smithers (comme dans les Simpsons!, dixit Amaury) est une toute petite ville dans la foret, près de l’Alaska, et on n’était jamais à l’abri de se retrouver nez à nez avec un ours. A l’école on suivait des cours de défense contre les ours. C’était pas un truc facultatif, tout le monde avait ce cours obligatoire. Je n’ai pas tout retenu, c’était assez compliqué. Il y avait 3 ou 4 espèces d’ours différentes et selon l’ours justement, les réactions étaient différentes. Devant certains, si tu grimpes aux arbres, ils ne peuvent rien faire; alors que d’autres ours sont de très bons grimpeurs. Selon l’espèce que tu reconnais, donc déjà faut les reconnaître,  il ne faut pas bouger, ou il faut partir en courant, ou il faut crier très fort, …
Et t’avais un contrôle à la fin de l’année?
Oui mais j’ai eu une super mauvaise note à ce truc-là.

Vous avez gagné le prix du public aux Inrocks Lab et y avez rencontré Sin Tiempo. Avez-vous travaillé ensemble comme vous le souhaitiez?
K.L.: C’est toujours en projet, on avait bien discuté à Paris, mais il tourne pas mal. On espère faire quelque chose ensemble en 2016.

Perso, j’ai une préférence pour le beat dansant de On You. Pousses-tu le côté house en concert ?
K.L.: Justement oui! On prolonge ce morceau avec une partie qui pète à la fin avec la basse d’Amaury, ce qui n’est pas dans le morceau original. On essaie de rendre le live un peu plus dansant.
Prochain concert de Kazy Lambist le 04 Février au Pop Up du Label.

Dans un ancien interview, ouais j’ai bûché, à la question qu’est-ce qui t’électrise, tu as répondu « l’innovation dans tous les domaines ». Alors on va aller plus loin, quelle est l’innovation qui t’a électrisé dernièrement ?
Il y a 20 minutes, Camp Claude nous a montré un Ableton Push, un contrôleur MIDI spécial pour le logiciel Ableton, qui nous simplifierait tellement le travail. J’ai répondu l’innovation à cette question parce que la nouveauté m’attire plus que la qualité. De bons musiciens qui font du bon funk, ça ne m’intéresse pas. Par contre, les mecs qui vont faire un truc qui n’existait pas avant eux, là oui! Je préfère les pionniers. Drake par exemple a appporté une touche latino que l’on entendait pas il y a 5 ans. Bon y’a pas que Drake hein, y’en a des milliers.

ableton-push_3

Tu es drôlement actif du haut de tes 23 ans. Tu es producteur de bandes sonores pour d’autres artistes, on a vaguement entendu parler également du projet Headson. Peux-tu nous en dire d’avantage ?
Arthur: Headson est devenu un morceau finalement, le projet qui portait son nom n’a pas abouti. Niveau production, j’accompagne plusieurs chanteuses, comme Kadebostany par exemple. J’ai fait récemment un remix pour Moi Je. Avec Saje, c’est le contraire: je chante sur une instru à lui.

Qu’en est-il du projet Ten Birds avec le Perchoir?
Le Perchoir a en projet de sortir une compilation de 10 titres et remix inédits d’artistes émergents au mois de Mai. Une soirée par mois, 2 artistes jouent sur le toit du BHV. Nous on a joué en septembre avec Ana Zimmer, la vue de là-haut est magnifique!
[Cette compile comprend entre autres des titres de Toys et Tom Fire.  Un concert de sortie d’album aura lieu début mai. Compile et vinyles seront disponibles dans les concept-store branchés type Colette, BHV, Bon Marché, … ]

Tu as joué au Bar en Trans. Les Transmusicales étant LE festival des découvertes musicales, qui vouliez-vous absolument voir ce week-end là?
Lara : Mathieu Saïkaly ! J’ai acheté son album et j’étais super contente d’apprendre qu’il jouait le même soir que nous aux Bars en Trans.
Amaury : Les Transmusicales, c’est quand même le festival où les Daft Punk ont joué non masqués, c’est comme Boréalis à Montpellier, ce sont des festivals incroyables.
Arthur: Moi j’aimerai bien aller voir Les Gordon aussi, je sais que Rennes, c’est son fief.

Daft PunkDaft Punk 1996 pris par Eric Perez

Et une fois la promo et la tournée terminée, qu’écoutez-vous une fois rentrés chez vous ?
Amaury :
j’écoute énormément d’electro comme LCD Soundsystem ou les Raptures, tout ce que fait DFA etc et puis l’electro francaise car on est quand meme à la pointe avec Arnaud Robotini, Daft Punk… Ma dernière grosse découverte c’est Chassol, un vrai génie.
Lara: Moi suis une grande fan de The Do, sinon j’aime plutôt les voix féminines genre Nora Jones. Et Arthur il écoute Drake à fond chez lui! (rires)
Arthur: Oui j’écoute beaucoup de hip-hop américain.

Un peu plus tard, on a discuté en off avec Amaury de CAN, NEU!, White Rabbit de Jefferson Airplanes, Grauzone le premier groupe de Stephan Eicher,…ces groupes qui amènent toujours beaucoup d’enthousiasme dans les conversations.

Julie Lesage

Bois sans soif de découvertes musicales, Julie a écopé les nuits shanghaiennes en tant que manager de club avant de venir s'installer en détox sommeil à Paris. Elle est à l'origine de ce blog devenu média.

X