Interview Steeple Remove

.
Ce soir au Point Ephémère, le long du canal Saint Martin, Steeple Remove joue en première partie de Fujiya & Miyagi. Une soirée formidable comprenant 2 concerts, 2 interviews, quelques pas de danse et quelques éclats de rire.

Vous êtes un groupe de Rouens créé en 1996 qui adule le shoegaze, le krautrock de CAN mais aussi Kraftwerk,  Steeple Remove bonsoir. Bientôt 20 ans de carrière, avez vous toujours vocation à « déplacer les clochers »? (référence au nom du groupe)
Arno Van Colen (clavier, chant): Bonjour, oui plus ou moins, on essaye de continuer à faire de la musique selon notre propre vision. Déplacer les clochers, je ne sais pas, c’est un sacré programme. On mélange les genres, on n’a pas de vraiment de style si précis que çà finalement : il y a de la noise, du post-punk, du krautrock, on essaye de ne pas appartenir à une chapelle musicale en tout cas.

Après 6 ans d’absence, vous sortez votre 4e album chez Gonzai Records. Un changement de label vers une identité plus provocatrice qui secoue les consciences?Position-Normal-Steeple-Remove-Wisesound
A.V.C.: Il faut dire que pendant ces 6 ans, on n’a pas rien foutu. On a composé un album, Position Normal, on l’a enregistré, fait des concerts, etc…Ce qui nous a pris le plus de temps c’est de trouver une nouvelle structure. Avec Gonzai Records, on est effectivement sur la même longueur d’onde. Bester Lang nous a d’ailleurs fait jouer auparavant avec Fujiya & Miyagi. Au départ, il voulait appeler la collection de disques Les Invendables, puis il a changé avec Not For Sale. On est sa première signature, le seul groupe à qui il a sorti un vinyle. Côté production, Axel Concato a réalisé un véritable travail de titan, sans lui l’album n’aurait tout simplement pas vu le jour.

3 morceaux de cet album Position Normal figurent sur la B.O. de l’excellente série dramatique Les Revenants, auprès de morceaux de Mogwai. En êtes-vous fiers?
A.V.C: Bien sûr, c’est super. Ça s’est fait il y a 2 ans, déjà. Une autre aventure de nos 6 ans dits « d’absence ». C’est vrai que ça nous a donné vachement de confiance pour continuer à défendre ce disque.
Walter Thomas (batteur) : Oui, c’est agréable d’être reconnu à ce niveau là.
A.V.C. : Ça voulait dire qu’on ne s’était pas planté dans la production du disque, dans le choix des morceaux.
W.T. : On attend Les Revenants 2 🙂
A.V.C. : Je crois que ça va être un peu plus compliqué, ils n’ont plus d’électricité apparemment.🙂 Ce sont des musiques in, là en l’occurrence nos morceaux passent dans un bar.


Silver Banana – Steeple Remove

L’un deux est Unclean, c’est le morceau qui m’a fait m’intéresser à vous. J’adore cette transformation du morceau psyché originel de Psychic TV en une version ultra sexy à votre sauce, qui irait très bien sur un strip tease masculin je trouve 😉 Pourquoi cette reprise?
A.V.C.: En fait, ça faisait plusieurs années qu’on le jouait
W.T. : et avec deux notes ! (rires)
A.V.C.:  Le seul interet qu’il peut y avoir à faire une reprise c’est d’en faire une adaptation personnelle et je pense que notre morceau n’a pas grand-chose à voir avec l’original. J’aime par exemple la reprise psychédélique des  Butthole Surfers qui n’a rien à voir avec l’originale de Donovan, un chanteur sixties. On s’en fout presque que ce soit une reprise dans ces cas, car le morceau se réadapte. S’il y a une raison pour Unclean, c’est que notre premier label s’appelait Sordide Sentimental, dont les artistes phares étaient justement Psychic TV, Genesis P-Orridge, Throbbing Gristle.  Nous étions très fiers  d’avoir réussi à signer sur le même label que nos références même si c’était le label français. Ce sont nos origines musicales.
David Beneult (basse, clavier, charme) à Arno: Quand tu nous l’a proposé, il ne pouvait qu’être adapté à notre sauce car je n’avais pas la référence de ce morceau là. C’est marrant de découvrir l’original par la suite.
W.T. : Après je ne sais pas si c’est sexy…
A.V.C.: Mais bien sur qu’il y a une dimension sexuelle dans la musique de Psychic TV, d’ailleurs il était tellement sexuel qu’il s’est transformé en femme, faut le savoir…

 

Unclean – Psychic TV
The Hurdy Gurdy Man – Buttholes Surfers
Hurdy Gurdy Man – Donovan

 

 

Pouvez-vous choisir l’un de vos morceaux et m’en conter l’histoire?
W.T.:  Tu te rappelles quand t’as vomi…(rire) Le dernier morceau de l’album s’appelle Home Run, c’est notre plus vieux morceau, on l’a posé sans le réenregistrer, brut de nos débuts. Ce morceau-là, c’est un peu le point de départ de plein de choses. Mais ce n’est pas pour boucler la boucle, on n’a pas encore fini!

Ce soir vous assurez la première partie de Fujiya & Miyagi. Leur chanteur David Best a encensé ce nouvel album qu’il trouve génial, …
A.V.C: parce qu’il a bon goût (rires)
Laurent Garnier vous introduit dans ses playlists et podcasts, …
A.V.C.: Il va nous faire jouer dans son prochain festival d’ailleurs, à Lourmarin. Le festival Yeah, plus axé rock. Laurent Garnier est un garçon adorable, hyper enthousiaste, une fraicheur dans ses échanges: « On va faire la fête ensemble, je suis super content que vous veniez, faut que vous restiez! » Ca va être le camp de vacances.  (rires)
Cela vous surprend-t-il d’être adoubé par des artistes du monde électronique?
A.V.C.: Non ils sont en connexion avec ce que l’on fait, on a les mêmes influences puisque le krautrock est la base de la musique électronique. On part juste sur d’autres sonorités, mais Kraftwerk fera toujours l’unanimité dans le coeur des groupes. Quand on aime vraiment la musique comme Laurent Garnier,  il n’y a pas de petit groupe ou grand groupe, ca n’existe pas.
W.T.: et puis ca s’associe bien en festival finalement le rock et l’électro!
safe_image

Malgré ces divergences de style, qu’est-ce qui vous unit ce soir pour partager la scène avec Fujiya & Miyagi?
A.V.C.: On leur a proposé cette date en tant qu’amis, David a bien aimé l’album, ça leur a fait plaisir de venir, Le Point Ephémère est une bonne salle, on a partagé le matériel aussi, ils ont joué sur notre batterie. Et ils sont adorables, on a joué ensemble à Londres et Brighton également. Eux sont aussi des fans de CAN au départ,  David a un chant très proche de celui de Damo Suzuki. Nous sommes deux groupes qui ont joué avec lui, on en a parlé ensemble comme des enfants de leur idole. Bon il est moins connu que Bono mais pour nous c’est pareil. C’est un truc de musiciens.

Vous avez joué régulièrement en Angleterre. Diriez vous que le public anglais est plus apte à vous suivre que le public français ?
A.V.C.: Non pas forcément. Par contre, c’est vrai que les chroniques anglaises sont plus précises par rapport à ce qu’on fait. Je pense qu’en France, on est plus dans la pop-rock, sur de la musique essentiellement basée sur la mélodie du chant.

Je me suis posée la question si je devais faire des interviews un peu plus fun comme d’autres le font, osant vous demander votre style de sous-vêtement, ou ce que vous avez dans les poches, au plus intime. Puis je suis tombée sur votre interview vidéo des Terrasses du Jeudi, que vous avez pris pour foutage de gueule…
A.V.C.: Mon dieu
W.T.: Aaaaaah tu l’as vue sur YouTube, paf on arrive dans le vif du sujet!
Mieux vaut éviter l’idée donc?
A.V.C.: Oui je pense oui, après tout dépend de l’heure et de l’état de l’interviewé, et je crois que ça a beaucoup joué dans la qualité. Là tu nous prends au corps, on est encore en état de répondre. On a préféré oublier ce moment.
Malheureusement , il est encore en ligne:

Enfin dernière question, citez moi 3 artistes que vous affectionnez particulièrement:

W.T.: Tussle
D.B.: Damo Suzuki, car c’est vrai que, sans lui qu’est-ce qu’on ferait?
A.V.C.: Et moi je suis un grand fan de Suicide.

Merci Steeple Remove et bon retour vers Rouens !

X