Découverte : Distance de PICK A PIPER

.

[Ecoute intégrale spotify ci-dessous]

Vous reconnaitrez dès la première piste Geographically opposed la petite patte Caribou. Et vous ne serez pas loin puisque Pick a Piper est en fait le projet de l’expérimentaliste électro Brad Weber, batteur de Caribou, aux côtés de Angus Fraser et Dan Roberts. Ils ont sorti cette année leur second LP, subtil et passionnant, nommé Distance.

Pourquoi Distance? Est-ce la notion nécessaire pour une attitude zen et contemplative? Est-ce l’espace parcouru par Brad le globe-trotter depuis Toronto jusqu’à la montagne japonaise Nikko en passant par le Guatemala et l’Arctique canadien ? Les tintements du gamelan balinais semblent pourtant si proches dans la chill dansante et contemporaine January Feels Lost.

Tous ces voyages entre le premier album éponyme et ce second opus ont comme élevé Weber: la pop chantée à la rythmique éfrénée s’est mue en une chillwave expérimentale ralentie, redonnant leurs places aux sons naturels acoustiques sur une accumulation de couches synthétiques.

Pick A Piper nous porte dans un monde parallèle au-dessus des brouhahas de la ville, où le son des carillons et xylophones sont feutrés dans une atmosphère brumeuse.

Pour les chants doux et mumurés, Brad Weber fait appel au néozélandais Introverted dancefloor ou à la chanteuse japonaise Llll., on se croirait presque écoutant une compile pour retrouver la paix intérieure. D’ailleurs, on entre dans l’intimité du compositeur lorsqu’il explique que Still Awake représente sa lutte contre la paralysie du sommeil depuis ses 18 ans.

C’est une ambiance dans laquelle on se love à plusieures reprises, une expérience qui ne prend son sens qu’en écoute intégrale. Un album entre chill electro et méditation aérienne, influencé par la musique psychédélique turque des années 1970, l’afrobeat classique, et le clubbing.

– Julie Lesage –

Distance de Pick a Piper chez Tin Angel Records / Bertus.