Interviews

Rencontre avec les frénétiques FEWS

Un groupe sans frontière, a qui Pixies fait des tours de magie. Des garçons chevelus qui écrivent un rock énergique quand ils se sentent seuls ou écoutent des chansons débiles des années 90 quand ils se marrent. Interview.

Interview-video de No Money Kids

Interview du duo electro-blues No Money Kids avant la sortie de leur second album et leur grande tournée qui commence le 30 mars à la Boule Noire.
« On a rencontré les No Money Kids un soir de pluie. Ils fignolaient leur 2e album d’électro-blues, que vous pourrez découvrir lors de la release party de Hear The Silence.
On y parle d’exclusion, de société, d’esthétique vintage, de mouvement lo-fi, de gouvernement… »

Grand Parc bourgeonne son deuxième album [interview]

Interview de Grand Parc qui prépare un nouvel album pour 2017 : clips, nouveautés, couleurs, danse, vintage, légitimité…on y parle aussi de Jacques Brel et de Born Bad records.

Rencontre avec Dollkraut, fan des vieux James Bond coincé dans les années 70

« La musique évolue à grande vitesse, les sons sont aujourd’hui très électroniques, beaucoup trop propres. Moi j’aime le son des années 70, alors pourquoi ne pas le faire vivre plus longtemps , et continuer à l’écouter? « 

Avec Worakls sur la plage, classique vs techno / interview video

Calés sur les rochers avec Worakls, on est plutôt bien au soleil.
Les Plages Electroniques n’ont pas encore ouvert leurs portes, les DJ font les balances sur les 2 scènes de la plage et du Palais des Congrès de Cannes.
Et Kevin nous parle de ses origines portugaises, de son musicien de père, de ses ambitions cinématographiques, du futur (techno ou classique?), et de sa conception des afters.

Un rêve devenu réalité pour The Dizzy Brains

A Madagascar, un groupe de rock s’élève. On parle avec eux de la corruption et la misère, de leur passage aux Trans, de leur nouvel album et leur tournée internationale. Et dire qu’il y a 9 mois ils n’avaient encore jamais ni vu la mer, ni pris l’avion.

Einleit, pop noire franco-japonaise

« Einleit est plus mélancolique, plus cynique aussi, et certaines harmonies sonnent dark. De toute façon, je n’aime pas écrire des trucs joyeux. J’ai tendance à ternir mes experiences personnelles par l’écrit, mais il y a forcément un jeu de clair et obscur, la gravité appelle la légèreté sinon ce serait vraiment déprimant. »

Nos Plages Electroniques s’exportent bien!

Gaby transporte le savoir faire des Plages Electroniques en Martinique, en Tunisie, au Maroc, ….on va se gaver !→

Birth of Joy va mieux: interview

Des balades en cimetière pour un nouvel album, beaucoup de champagne aux Trans, la nouvelle scène rock hollandaise, ….

Miami Music Week: Andhim nous présente ses SuperFriends

La meilleure soirée de la Winter Music Conference pour nous c’était Andhim qui invite Roman Flugel, HOSH et Kolsch!

Here We Go Magic « Nous courons à notre perte à viser trop grand »

« Tout dans notre culture doit être grandiose, (…) on cherche toujours le succès. Et c’est peut-être notre problème principal, ce qui nous perd. Peut-être devrions nous tout revoir à petite échelle, rester humble, s’intégrer socialement comme une partie d’un tout plutôt que vouloir se démarquer. »

Kazy Lambist à nu

A 23 ans, Kazy Lambist travaille déjà pour de multiples artistes. Gagnant du concours Les Inrocks Lab, il sème une electro-pop qui sent déjà bon la plage et l’été.

Interview des brésiliens Fatnotronic, littéralement « les gros qui font de l’électronique », repérés par Fat Boy Slim et 2 Many DJs

. Nous avons rendez vous avec Fatnotronic. Le duo brésilien s’offre une mini tournée en France entre les Trans, la soirée Nova Mix au Badaboum et leur set au Social Club. C’est Phillip Alves qui nous accueille, très enjoué, pendant que Rodrigo Gorki sillonne les rues à la recherche de disquaires. Comment s’est créé Fatnotronic ?

Rencontre avec Binkbeats, l’artiste le plus impressionnant des Trans

« J’ai pris conscience que je pouvais recréer un son en tapant une aiguille sur une tasse à thé avec de la reverbe, et là j’ai commencé à tout décomposer, et ouais, là on aborde peut-être mon côté un peu fou. » Binkbeats est l’artiste des Trans 2015 qui a dégagé en nous le plus de respect, mais aussi le plus de questions. Frank Wienk est un génie hollandais, un one man band qui déconstruit l’électronique pour le recréer en analogique et qui touche à tout, mais vraiment à tout, jusqu’aux plus improbables outils ou jouets ! Et c’est avec grand intérêt que nous l’avons rencontré:

Interview Mini Mansions

Rencontre avec Mini Mansions: le groupe du bassiste de Queens of The Stone Age qui vénère Tame Impala pour avoir démocratisé la psych-pop.

Interview MAESTRO

Encore un énième projet du génial Mark Kerr. Après avoir chanté pour Bot’Ox, il met de côté ses talents de batteur de Discodéine et revêt la peau de chanteur pour un groupe parisien un peu barré mêlant disco et synth-pop: MAESTRO. Tout d’abord éberluée/excitée par l’écoute album, je découvre au pavillon Ile De France de Rock en Seine que c’est en live que MAESTRO rime avec trio et brio. Le groupe était également au programme des chouettes découvertes du MAMA festival à Pigalle.
Retour sur les beaux jours lorsque je tapais la causette à Mark Kerr, Frédéric Soulard et Antoine Boistelle, simplement assis à la cool sur la pelouse:

Interview The Maccabees

« …ce besoin de toujours tout prouver. C’est comme si rien n’existait à moins que tu ne le photographies »

Un nouvel horizon 2016 pour l’Open Space festival

On revient sur la cloture du festival Open Space dont les organisateurs nous prépare un nouveau format pour 2016! Retrouvez les photos de Black Strobe, Viken Arman, Saschienne et Weval live.