Boit-sans-soif de découvertes musicales, Julie a écopé les nuits shanghaiennes en tant que manager de club avant de venir s'installer en détox sommeil à Paris. Elle est à l'origine de ce blog devenu média.

Interview MAESTRO

Encore un énième projet du génial Mark Kerr. Après avoir chanté pour Bot’Ox, il met de côté ses talents de batteur de Discodéine et revêt la peau de chanteur pour un groupe parisien un peu barré mêlant disco et synth-pop: MAESTRO. Tout d’abord éberluée/excitée par l’écoute album, je découvre au pavillon Ile De France de Rock en Seine que c’est en live que MAESTRO rime avec trio et brio. Le groupe était également au programme des chouettes découvertes du MAMA festival à Pigalle.
Retour sur les beaux jours lorsque je tapais la causette à Mark Kerr, Frédéric Soulard et Antoine Boistelle, simplement assis à la cool sur la pelouse:

Chapelier Fou perché au BHV

Celui que l’on appelle le Yann Tiersen électronique a participé au projet « Les Contes du Paris Perché » initié par Nosfell. Un projet riche et original mariant les arts du conte, du dessin et de la musique pour nous faire voyager sur les toits de Paris autant que dans nos rêves…
On reconnait assez vite la terrasse du Perchoir BHV et sa splendide vue sur l’Hôtel de Ville de Paris. Après une introduction contée sur dessin, appréciez le concert de Chapelier Fou pour un public végétal.

Gagne un ticket magique pr Trentemoller

IL EST DE RETOUR! Tente ta chance pour dégoter une invitation pour danser au Yoyo avec Trentemøller en personne

Ce n’est pas la première fois que l’on vous emmène voir Trentemøller, à vrai dire on est tellement groupie qu’on le suit partout, que ce soit en formation musiciens rock ou en DJ set mariant la techno au rock’n roll, si si. Et la dernière fois c’était déjà au Yoyo, courbatures assurées le lundi matin!

Interview We Are Match

« Shores ce sont les rivages de l’éclectisme. On avait cette image tout au long de la création de l’album de 5 gars perdus sur un bateau qui voient au loin plusieurs rivages au loin, à explorer les uns après les autres. Une fois qu’on a trouvé un morceau, il y a ce cri du cœur « Terre ! » et on n’hésite pas à aller jusqu’au bout voir ce qu’il s’y passe, il y a ce coté explorateur de la musique. »